Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Reconfinement : les parents nantais font le grand écart pour concilier garde d'enfants et travail

-
Par , France Bleu Loire Océan

Télétravail, école à la maison, chômage partiel... Les parents doivent à nouveau s'organiser pour garder les enfants et travailler alors que les établissements scolaires sont fermés pour trois semaines à partir de ce mardi 6 avril.

Les crèches ferment pour trois semaines à partir de ce mardi 6 avril 2021
Les crèches ferment pour trois semaines à partir de ce mardi 6 avril 2021 © Radio France - Emilie Briffod

C'est reparti pour trois semaines d'école à la maison, et même un mois pour les collégiens et lycéens. Les établissements scolaires sont fermés à partir de ce mardi 6 avril 2021 face à la troisième vague de Covid-19. Les parents doivent encore s'organiser pour gérer à la fois travail et garde d'enfants. A Nantes, on s'adapte parfois à marche forcée. 

Reconfinement : A Nantes, les parents s'adaptent à marche forcée

Les parents reprennent l'école à la maison

Des baguettes et des viennoiseries dans les bras, Alex se prépare à s'occuper des enfants pour les prochaines semaines. Il est papa d'une petite fille de cinq ans et demi et d'un garçon de 11 mois. "J'ai la chance et la malchance de ne pas travailler en ce moment parce que je suis dans la restauration. Donc je vais garder ma fille avec moi qui n'a pas école et mon fils ira chez la nounou."

Les assistantes maternelles, après des annonces contradictoires en fin de semaine dernière, sont finalement autorisées à accueillir les petits. En bord de Loire, Dominique se promène avec son fils Edgar en poussette. Le papa compte, lui aussi, sur la nounou mais pas tous les jours. L'assistante maternelle devra garder ses propres adolescents, alors on s'adapte. "Ma femme a la possibilité de travailler à mi-temps et moi ce sera des journées en télétravail et des journées en chômage partiel. On trouvera une solution malgré tout."

Il y a beaucoup de professions dans la panade actuellement. Ce qu'il nous arrive c'est rien !

C'est un peu le grand écart mais il ne se plaint pas. "Il y a beaucoup de professions qui sont vraiment dans la panade actuellement. Quand on relativise par rapport à ça, on se dit que ce qu'il nous arrive à nous c'est rien !" De son côté, la mairie de Nantes remet en place des accueils pour les enfants des familles prioritaires. Cette fois, cela concerne les soignants mais aussi les travailleurs sociaux ou les caissiers.

La mairie de Nantes élargit le public prioritaire pour la garde d'enfants en plein reconfinement
La mairie de Nantes élargit le public prioritaire pour la garde d'enfants en plein reconfinement - Mairie de Nantes

Elsa et Anselme sont les parents du petit Léon, 6 mois. Leur crèche ferme et ils n'ont pas d'autre choix que de télétravailler en s'occupant de leur bébé.

"On va faire du télétravail un peu dégradé", explique Elsa, maman du petit Léon qui a 6 mois.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess