Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Reconfinement :"Les voyants sont bien au rouge" dit le représentant des restaurateurs du Morbihan

Emmanuel Macron a annoncé de nouvelles mesures de restriction pour juguler l'épidémie de Covid-19 en France. Un nouveau confinement va démarrer ce vendredi 30 octobre et il va durer jusqu'au 1er décembre. Les bars et restaurants vont devoir fermer leurs portes. Inquiétude chez les professionnels.

Les restaurants et les bars vont devoir fermer leurs portes pendant quatre semaines au moins.
Les restaurants et les bars vont devoir fermer leurs portes pendant quatre semaines au moins. © Maxppp - Arnaud Journois

Comme un air de déjà-vu. Un nouveau confinement va démarrer ce vendredi 30 octobre en France pour endiguer l''épidémie de coronavirus. Lors de son allocution ce mercredi 28 octobre, Emmanuel Macron a indiqué que les bars et restaurants allaient devoir fermer leurs portes. Des établissements pourtant déjà très éprouvés par le premier confinement du printemps.

"On s'y attendait. Il n'y a pas de surprises mais pour certaines entreprises, cela va être terrible parce qu'on n'est pas du tout dans la même physionomie qu'au mois de mars," confie Bruno Kerdal, le président de l'Umih (Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie)  du Morbihan. "Cette fois on n'aura pas de mois d'août d'ici pour se refaire la cerise. Ça va être compliqué quand on va rouvrir."

Les repas d'entreprises, c'est mort.

Les professionnels ont maintenant l'expérience du premier confinement derrière eux. "On sait qu'on a une période de latence d'une quinzaine de jours, le temps que les gens reviennent au restaurant normalement." Ce nouveau confinement arrive à quelques semaines d'une période de forte activité. "On n'a aucune visibilité sur la période de Noël. En tout cas, les repas d'entreprise de fin d'année, c'est mort. Effectivement, les voyants sont quand même bien au rouge. Il y a forcément de quoi être inquiet."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess