Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Reconfinement : pas de courses en Allemagne pour les Alsaciens, précise la préfète du Bas-Rhin

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Si les frontières restent ouvertes au sein de l'Union européenne, les déplacements sont autorisés uniquement pour motifs impérieux ou pour raisons professionnelles. Faire ses courses en Allemagne n'est pas un motif valable, a précisé la préfète du Bas-Rhin sur France Bleu.

La frontière entre la France et l'Allemagne à Petite-Roselle.
La frontière entre la France et l'Allemagne à Petite-Roselle. © Radio France - Olivia Chandioux

Les Alsaciens ne pourront pas aller faire leurs courses en Allemagne pendant le confinement. C'est ce qu'a précisé la préfète du Bas-Rhin - et de la région Grand-Est - ce vendredi 30 octobre sur France Bleu Alsace. Elle a répondu aux questions des auditeurs sur l'application du reconfinement depuis ce vendredi.

"Les frontières restent ouvertes au sein de l'Union européenne. C'est une différence par rapport au premier confinement, que nous avons obtenue de nos voisins avec qui nous sommes en discussions permanentes. Mais en ce qui concerne les courses, cela n'entre pas dans les dérogations pour quitter le département" précise la préfète. "Les gens devront faire leurs courses dans leur département, au plus proche de chez eux".

Seuls les travailleurs frontaliers qui exercent une activité en Allemagne pourront faire leurs courses outre-rhin.

Le Grand Est est classé zone à risque par l'Allemagne depuis le 17 octobre en raison du coronavirus. Cette décision implique une quatorzaine et un test PCR mais les frontaliers bénéficient de dérogations - à condition de rester moins de 24 heures - et les frontières restent ouvertes.

Une tolérance pour les cimetières en ce week-end de la Toussaint

En revanche, il y aura une tolérance ce week-end pour aller se recueillir sur les tombes de ses proches, même s'ils sont enterrés de l'autre côté de la frontière. "Il y aura _une tolérance ce week-end_, les forces de l'ordre ont reçu des consignes par rapport aux offices, mais aussi aux cimetières", confirme Josiane Chevalier.

"Les Alsaciens pourront se recueillir sur la tombe de leurs proches, même si le cimetière est situé à plus d'un kilomètre du domicile, cela fait partie des cas transitoires", précise-t-elle. "Il en est de même pour les personnes qui sont en vacances et qui devront faire le trajet retour vers leur domicile".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess