Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Réforme de l'assurance chômage : "On appuie sur la tête des plus précaires"

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Des manifestations sont organisées à Nantes, Saint-Nazaire et partout et France contre la réforme de l'assurance chômage, ce vendredi 23 avril. Une réforme qui passe mal en pleine crise sanitaire, selon Fabrice David, le secrétaire de la CGT en Loire-Atlantique.

A Nantes et partout en France, des manifestations sont organisées contre la réforme de l'assurance chômage ce vendredi 23 avril.
A Nantes et partout en France, des manifestations sont organisées contre la réforme de l'assurance chômage ce vendredi 23 avril. © Radio France - Pascale Boucherie

La manifestation promet d'être suivie, ce vendredi 23 avril Place Graslin à Nantes. Mobilisation à l'appel d'une intersyndicale et des occupants du théâtre dans le cadre d'une journée nationale contre la réforme de l'assurance chômage. Après plusieurs reports, le texte doit entrer en vigueur le 1er juillet prochain. Il arrive au pire des moments, en pleine crise sanitaire selon Fabrice David, le secrétaire départemental de la CGT en Loire-Atlantique.

Réforme de l'assurance chômage : "On appuie sur la tête des plus précaires"

"Une baisse qui pourrait aller jusqu'à 30% des allocations"

"Ça ne sera jamais le bon moment, martèle Fabrice David. Mais singulièrement dans cette période particulière pour tout le monde, on va assister avec la réforme de l'assurance chômage à une baisse des allocations assez massive pour plus d'1,7 million de chômeurs. Une baisse qui pourrait aller jusqu'à 30% des allocations.

Il y a une grande précarité et des milliards sont investis dans les entreprises.

En pleine épidémie de Covid-19, le secrétaire départemental de la CGT dénonce le choix du gouvernement de protéger avant tout les entreprises. "Il y a une grande précarité dans ce pays et des milliards sont investis dans les entreprises. Par contre on appuie sur la tête des gens qui sont déjà dans une précarité absolue et qui risquent de passer là dans une grande pauvreté.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess