Société

Réforme des régions : l'Aquitaine devrait rester célibataire

Par Aurélie Bambuck, France Bleu Gironde mardi 3 juin 2014 à 7:13

La réforme territoriale de François Hollande

Le président de la république a présenté son projet de réforme territoriale. La France comptera 14 régions au lieu de 22 actuellement. Et sur cette carte l'Aquitaine reste seule.

Pas de mariage pour la belle Aquitaine. On nous avait pourtant séduit avec le Poitou Charente au début du mois de mai. Les 2 départements des Charentes  étaient d'ailleurs prêt à quitter leur région pour se rapprocher de Bordeaux, leur orientation naturelle.

Ce lundi un nouveau prétendant, plus rural, le Limousin, nous était promis. Le président du Conseil régional s'en réjouissait et avait défendu le projet auprès de François Hollande. En vain. L'Aquitaine restera célibataire comme cinq autres régions françaises. L'Aquitaine correspond aux ambitions présidentielles. François Hollande le précise dans sa tribune publiée ce mardi dans la presse quotidienne régionale : taille européenne, capable de batir des stratégies territoriales. Alain Rousset en était déjà convaincu. Le président socialiste de la région Aquitaine estimait avant même de connaitre les détails de la réforme, que l'essentiel n'est pas la taille mais la puissance.

"Le vrai enjeu était moins la carte des régions que la puissance des régions." — Alain Rousset, président socialiste de la région Aquitaine

"On ne peut pas reprocher au président de la république de vouloir avancer": Alain Rousset président de la région Aquitaine

Cette nouvelle carte de France à 14 régions a surpris les élus locaux comme Alexandra Siarri, élue de l'opposition au conseil régional d'Aquitaine.

"C'est une bonne nouvelle de réformer les institutions françaises, mais la méthode de communication est ubuesque pour ne pas dire catastrophique." — Alexandra Siarri, élue de l'opposition au conseil régional d'Aquitaine

L'Aquitaine reste finalement seule, la méthode est ubuesque pour l'opposition