Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Réforme des retraites : à Châteauroux, la mobilisation en baisse mais pas la détermination

-
Par , France Bleu Berry

Près de 2 000 manifestants ont défilé dans les rues de Châteauroux ce mardi. L'appel de l'intersyndicale contre la réforme des retraites a été moins suivi que lors du 5 décembre. Mais beaucoup s'attendent à un regain de la mobilisation après la présentation du texte de loi.

Près de 2 000 personnes ont manifesté dans les rues de Châteauroux mardi 10 décembre
Près de 2 000 personnes ont manifesté dans les rues de Châteauroux mardi 10 décembre © Radio France - Jérôme Collin

Châteauroux, France

La mobilisation contre la réforme des retraites était en baisse ce mardi 10 décembre à Châteauroux. Entre 1 800 et 2 000 personnes ont manifesté dans la matinée, en partant de la place de la République. Jeudi dernier, ils étaient entre 5 500 et 8 000 manifestants. C'est donc entre trois et quatre fois moins. Mais pas question pour autant de lâcher. "2 000 manifestants, c'est quand même très bien à Châteauroux", se félicite un opposant à cette réforme du système de retraites. "C'est une manifestation de transition. On sera plus nombreux dans les rues jeudi, après la présentation par le Premier ministre", ajoute Nicolas, agent territorial. Édouard Philippe doit en effet présenter la réforme ce mercredi, à la mi-journée.

Une pancarte brandie par un manifestant à Châteauroux pendant la manifestation contre la réforme des retraites - Radio France
Une pancarte brandie par un manifestant à Châteauroux pendant la manifestation contre la réforme des retraites © Radio France - Jérôme Collin

Les gens vont nous rejoindre dans la rue quand ils verront enfin ce qui leur tombe dessus"

Faire grève, c'est un sacrifice financier pour beaucoup

Les manifestants sont unanimes sur un point : il faut que la mobilisation se fasse sur la durée. Il faut tenir plusieurs jours voire plusieurs semaines pour faire plier le gouvernement. La plupart sont déterminés à se faire entendre. "Auparavant, on nous disait qu'on pouvait gagner plus en travaillant plus. Désormais, on pourra travailler plus mais gagner nettement moins à la retraite", déplore Emmanuel, qui travaille au centre hospitalier de Châteauroux. "Je suis entré à l'hôpital à 18 ans. J'en ai 47. À l'époque, je pouvais espérer partir à la retraite à 58 ans maximum. Maintenant, je vais sans doute prendre ma retraite en étant plus âgé que les personnes que je vais soigner", ajoute-t-il.

- - Radio France
- © Radio France - Jérôme Collin

Il y a eu moins de monde dans les rues de Châteauroux, c'est un fait. Mais ça ne décourage pas les manifestants. Même si faire grève plusieurs fois en quelques jours n'est pas facile. "Certains sont venus jeudi mais pas aujourd'hui. Ça coûte cher de faire grève. Au moins 80 euros perdus chaque jour, ça n'est pas anodin", rappelle Serge, commerçant. C'est même un sacrifice pour certains. "On va se priver. Mais de toute façon, on est dans la merde à la fin du mois. Donc si on se prive un peu plus, ça n'est pas grave", explique un gilet jaune.

La contestation va-t-elle se poursuivre et s'amplifier ? Une partie de la réponse est dans les mains du gouvernement. Le Premier ministre dévoile la réforme des retraites à la mi-journée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu