Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Réforme des retraites : des enseignants bloquent les examens à la fac de Sciences de Nancy

-
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

Une dizaine d'enseignants-chercheurs a bloqué la tenue d'examens à la faculté de Sciences de Nancy, ce jeudi 16 janvier. Conséquence selon le président de l'université : 700 élèves vont devoir repasser l'évaluation.

700 élèves vont devoir repasser leur examen selon le président de l'université
700 élèves vont devoir repasser leur examen selon le président de l'université © Maxppp - /

Nancy, France

Près de 700 élèves vont devoir passer à nouveau leurs examens à la faculté de Sciences de Nancy. C'est la conséquence, selon le président de l'université, d'une action menée jeudi 16 janvier par une dizaine d'enseignants-chercheurs de l'établissement. Ces derniers ont bloqué la tenue d'examens, dans le cadre de la mobilisation contre la réforme des retraites, toujours selon la présidence de l'université.  

Des conséquences directes

Outre la tenue de nouveaux examens, ce blocage aura d'autres conséquences pour les étudiants selon le président de l'université Pierre Mutzenhardt : "On a des étudiants qui doivent partir en deuxième semestre à l'étranger en Erasmus, qui doivent partir en stage dans l'industrie ou en laboratoire ; voire même ça a une conséquence pour la précarité de certains étudiants, puisque les résultats des examens du premier semestre peuvent pour certains conditionner la ré-obtention de leur bourse quand ils étaient en défaut". Les enseignants à l'origine du blocage sont bien conscient du désagrément provoqué pour certains étudiants, mais tiennent à relativiser les conséquences de leur action : "sauf quelques exceptions, cela repousse seulement l'examen de 15 jours" précise Bertrand Berche, enseignant-chercheur, adhérent SNESup FSU. Ce dernier assume pleinement le fait d'avoir perturbé le déroulement de l'année universitaire : "C'est comme les cheminots, quand ils bloquent les trains, cela gêne aussi les voyageurs".

Le président de l'université condamne l'action menée par les enseignants-chercheurs, mais n'envisage pour le moment pas de sanctions à leur encontre. D'autres actions devraient être menées prochainement dans le milieu universitaire contre la réforme des retraites, mais il n'y aura plus de blocage d'examen puisque les derniers planifiés ont eu lieu ce 17 janvier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu