Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Réforme des retraites : "l'une des mobilisations les plus importantes depuis 20 ans"

-
Par , France Bleu Bourgogne

On entre aujourd'hui dans le cinquième jour de grève contre la réforme des retraites : la ministre des solidarités et le haut-commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye reçoivent ce lundi les partenaires sociaux.

Dominique Andolfatto, professeur de sciences politiques à l'université de Bourgogne
Dominique Andolfatto, professeur de sciences politiques à l'université de Bourgogne © Radio France - Arnaud Racapé

Une réunion importante a lieu ce lundi, sur la réforme des retraites, avant une deuxième grosse journée de manifestation ce mardi et les annonces tant attendues du premier ministre Edouard Philippe ce mercredi.

Jeudi 5 décembre, première victoire pour les syndicats

C'est l'un des principaux enseignements de ce mouvement contre les retraites. Il réunit de nombreux Français, et ça s'est vu dans les rues de France jeudi 5 décembre. "La mobilisation était très importante", confirme Dominique Andolfatto, "l'une des plus importantes depuis 20 ans. Il y a eu en plus à la RATP à Paris et à la SNCF un service très très faible, 10% de trajets assurés, ce n'était pas arrivé depuis longtemps. IL y a une assez forte unité syndicale, la plupart des centrales sont dans ce mouvement, autour de la CGT, de FO et de la FSU. Les syndicats ont donc réussi à reprendre le leadership de la contestation sociale, que leur avait ravi les gilets jaunes depuis un an." Par ailleurs, face au gouvernement, "l'opposition politique est dispersée et affaiblie, aucun leader ne se dégage. Donc c'est aussi une opportunité pour le mouvement syndical."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu