Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Réforme des retraites : "Partir à 64 ans c'est impossible à l’hôpital" pour Trinidad Gutierrez-Bonnet

-
Par , France Bleu Berry

Pour Trinidad Gutierrez-Bonnet secrétaire de FO à l'hôpital de Châteauroux-Le Blanc, le projet de la réforme des retraites doit être retiré. Cette réforme est, selon elle, non seulement néfaste en elle-même, mais pourrait aussi aggraver des situations tendues comme pour le personnel hospitalier.

Le 5 décembre, premier jour de la mobilisation, entre 5 500 et 8 000 personnes avaient manifesté à Châteauroux contre la réforme des retraites
Le 5 décembre, premier jour de la mobilisation, entre 5 500 et 8 000 personnes avaient manifesté à Châteauroux contre la réforme des retraites © Radio France - Jérôme Collin

"La mobilisation ne se sent pas mais nous ne décolérons pas [contre la réforme des retraites]" affirme Trinidad Guttierez-Bonnet, secrétaire de Force Ouvrière à l'hôpital de Châteauroux-Le Blanc.  Méfiance face à une éventuelle faible mobilisation en ce premier jour de manifestation de 2020 Trinidad Guitterez semble prendre les devants d'une éventuelle absence de rebond : "Le gouvernement compte sur l'usure de ce mouvement mais il faut aussi tenir compte de la quantité de personnes qui sont concernés. On sait bien que tout le monde ne peut pas être continuellement en grève"

Une ouverture en trompe-l’œil

Mais ce gouvernement qui affiche des signes d'ouverture est-il vraiment ouvert ? Non estime Trinidad Guttierez-Bonnet qui dénonce même "le dédain" de l'exécutif et de sa ministre de tutelle, Agnès Buzyn restée, selon elle, insensible à la situation dans les hôpitaux "Ils ne se rendent pas compte de ce que vivent et les usagers et les gens qui travaillent" même si le gouvernement a tout de même annoncé en novembre dernier le déblocage d'une enveloppe de 750 millions d'euros pour l’hôpital public. Un effort cependant jugé insuffisant par la plupart des organisations syndicales. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu