Société

Réforme des rythmes scolaires : le maire de Sallertaine attaque en justice la direction académique

France Bleu Loire Océan lundi 23 juin 2014 à 11:52 Mis à jour le lundi 23 juin 2014 à 12:14

Le maire de Sallertaine estime qu'il ne peut pas adopter la réforme des rythmes scolaires dans sa commune
Le maire de Sallertaine estime qu'il ne peut pas adopter la réforme des rythmes scolaires dans sa commune © MaxPPP/Alexandre Marchi

Selon la municipalité vendéenne, il est impossible pour elle de mettre en place la semaine de 4 jours et demi. Le maire de Sallertaine a averti la direction académique et la préfecture. En vain.

La mairie de Sallertaine poursuit la direction académique devant le tribunal administratif. Cette décision a été prise vendredi soir en conseil municipal. La commune a reçu un courrier lui imposant la mise en place de la réforme des rythmes scolaires à la rentrée prochaine. Or, le maire de Sallertaine, Jean-Luc Menuet, avait envoyé plusieurs lettres à l'inspection et au préfet. Il leur expliquait être dans l'incapacité de mettre en oeuvre la semaine des 4 jours et demi.

Il n'a reçu aucune réponse des autorités. Du coup, Jean-Luc Menuet passe par la case justice. Il rappelle qu'il n'est pas opposé à la réforme mais simplement dans l'incapacité de la mettre en place.

Jean-Luc Menuet, le maire de Sallertaine qui attaque la direction académique. Il répond à Aurore Jarnoux.