Société

Réforme territoriale : qui veut du Limousin ?

Par Valérie Mosnier, France Bleu Creuse mardi 8 juillet 2014 à 10:32

Coup de théâtre dans la réforme territoriale, lundi soir le député socialiste rapporteur du projet de loi à l'Assemblée nationale a annoncé une fusion du Limousin avec l'Aquitaine. Une nouvelle carte des régions qui fait suite au refus du Sénat de voter la première mouture du texte proposé par le gouvernement.

Dans le grand jeu du redécoupage des régions, le Limousin devrait finalement rallier l’Aquitaine. C’est ce qu’a proposé lundi soir Carlos Da Silva, rappor­teur socialiste du projet de loi sur la réforme territoriale. Il a été contraint de redessiner une nouvelle carte après le re­jet par le Sénat, la semaine dernière, de la première mouture proposée par le gouverne­ment. Elle prévoyait la fusion des régions Limousin, Poitou-Charente et Centre. Une alliance Aquitaine - Limousin est la seule modification apportée au nouveau découpage . Carlos Da Silva assure proposer cette fusion après avoir auditionné plusieurs centaines d'élus dans toute la France. Il ajoute que les députés auront des marges de manoeuvre pour modifier les contours de cette carte.

Carlos Da Silva, député socialiste de l'Essonne

Un mariage de raison économique

Si le Limousin rejoint l'Aquitaine, l'ensemble sera une vaste entité de 58 000 kilomètres carrés et plus de quatre millions d’habitants , répartis sur huit départements : les trois du Limousin et les cinq de l’Aquitaine (Dordogne, la Gironde, les Landes, le Lot-et-Garonne et Pyrénées-Atlantiques). Une super-région qui est en fait une sorte de glissement de la précédente vers le sud.

Dans la première mouture, beaucoup étaient en effet perplexes sur l’unité qu’il pouvait y avoir entre l’estuaire de la Gironde et le sud de la région parisienne. Ils le seront peut-être tout autant en parcourant les six heures de route qui séparent Boussac et St Jean-de-Luz, à deux pas de la frontière espagnole.

Ce n’est pas donc l’unité géographique ou culturelle qui semble prévaloir dans ce rapprochement Aquitaine - Limousin mais plutôt la volonté de créer une nouvelle région économiquement plus équilibrée en mariant une région riche, l’Aquitaine, avec une région moins bien lottie, le Limousin. Un mariage de raison économique, en quelque sorte, avec une capitale forte et incontestable : Bordeaux.

A quoi ressemblera cette nouvelle région ? Fabienne Joigneault

La nouvelle carte des régions sera examinée demain par la commission des lois de l'Assemblée Nationale

 

Pas sûr que le nouveau redécoupage convienne à tout le monde - Fabienne Joigneault