Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Réfugié, maquisard, potier : la vie de l'Icaunais François Solano dans un documentaire

-
Par , France Bleu Auxerre

François Solano, l'ancien maire de Moutiers-en-Puisaye, sera centenaire cet automne. Réfugié, soldat, résistants... sa vie faite de combats et d'engagements va être racontée dans un documentaire.

François Solano aura 100 ans en novembre 2021.
François Solano aura 100 ans en novembre 2021. © Radio France - Laurent Pandini

Il est une figure de la résistance dans l'Yonne : François Solano,  l'ancien maire de Moutiers-en-Puisaye, va fêter ses 100 ans le 14 novembre. Sa vie mouvementée et riche va être racontée dans un documentaire en tournage depuis quelques mois. C'est son beau-fils, Laurent Pandini, déjà auteur d'une biographie de François Solano, qui est à l'origine de ce projet.

Une vie de maquisard

Il s'agit de mettre en lumière la vie et l'engagement de cet homme hors du commun, né en Espagne en 1921, qui fuit les troupes de Franco, s'engage dans l'armée française, est arrêté par les Allemands, s'évade et arrive en Bourgogne après la débâcle de 1940. Laurent Pandini raconte : "il va commencer une vie de bûcheron, il fait des petits travaux et lorsque le service du travail obligatoire entre en vigueur, il refuse d'aller travailler en Allemagne et il entre dans la clandestinité". 

C'est dans ces circonstances qu'en septembre 1942, François Solano va intégrer un réseau de résistance. "Il va vivre une vie de maquisard avec le premier parachutage en mai 44, dans le bois des Vrines à côté de Saint-Sauveur. Il va également mettre en application ce qu'on appelle le plan vert, un plan qui consistait à saboter les accès ferroviaires en 1944. Et surtout en juin 1944, il va participer aux combats du Bois blanc, à côté d'Andryes et Druyes-Les-Belles-Fontaines. C'est un combat durant lequel 140 résistants vont faire face à plus de 700 Allemands et vont réussir à les mettre en échec, c'est un des hauts faits de la résistance dans l'Yonne", poursuit son beau-fils et biographe.

Potier, footballeur, maire

En août 1944, François Solano participe à la libération d'Auxerre, puis,  au mois de septembre, à celle de Nevers. "En 1947, il épouse Éliane Cagnat, descendante d'une des plus anciennes dynasties potières de Puisaye. Et c'est comme ça qu'il va venir s'installer à Moutiers, à la poterie de la Bâtisse, et qu'il va apprendre un métier qui va le relier, l'attacher profondément à cette terre de Puisaye qui va l'adopter", ajoute Laurent Pandini. François Solano a aussi été footballeur au Stade Auxerrois et maire de Moutiers-en-Puisaye pendant 30 ans.

Un documentaire au long cours

Le documentaire est en cours de tournage. Il a été confié au réalisateur Cyrille Gallais, spécialiste des portraits filmés et auteur d'un film remarqué sur Annie Cordy pour la télévision. "J'ai trouvé ce documentaire particulièrement touchant", dit Laurent Pandini, "alors je l'ai contacté, je lui ai adressé mon livre et il m'a dit "Banco, ce projet m'intéresse beaucoup"

Cyrille Gallais, qui habite en Charente-Maritime, est venu une première fois dans l'Yonne il y a quelques semaines. Il reviendra avant l'été. Tout se fait lentement, pour respecter le grand âge de François Solano : "C'est très important de prendre le temps. C'est un film au long cours. On s'est donné plusieurs mois pour le faire. Et puis c'est 100 ans de vie, donc ça ne se résume pas comme ça en une demi journée !", explique le réalisateur. "On prend des pauses. C'est important aussi, car parfois on fait appel à une mémoire qui n'est pas forcément très joyeuse, donc il s'agit aussi de laisser un peu le temps aux gens de s'exprimer et de reprendre leurs esprits quand on raconte des choses qui sont un peu compliquées", poursuit Cyrille Gallais.

Un homme qui veut se faire entendre

Le réalisateur est impressionné par cet incroyable parcours de vie et sa force de caractère qu'on devine toujours : "ce qui est ce qui est touchant avec Monsieur Solano, c'est qu'il a vraiment cette envie de transmettre son histoire. Et puis après, il y a aussi ce caractère qui est quand même là ! Même à 100 ans bientôt, il a toujours cette espèce de rage, parfois, sur certaines choses de la vie. Il y a eu des témoignages aussi, qui m'ont expliqué des choses sur sa façon de réagir publiquement : c'est quelqu'un qui parle fort, qui veut se faire entendre, et je pense que c'est ça aussi qui a fait qu'il a eu ce parcours là".

Une bonne humeur qui vous inspire

Cette admiration, on la retrouve évidemment chez Laurent Pandini, lorsqu'il parle de son beau-père : "il a déjà cette facette du vieux sage qui a vécu énormément de choses et qui essaye de les transmettre comme il peut, mais il a aussi un côté très simple qui prend les choses de la vie avec bonne humeur. C'est quelqu'un qui sait regarder les bons côtés de la vie. C'est quelqu'un qui vous donne envie d'aller plus loin, de pousser votre passion jusqu'au bout".  

La sortie est prévue en novembre prochain, pour les 100 ans de François Solano. Le projet a bénéficié d'une campagne de financement participatif sur Internet, portée par l'association "Mémoire, Histoire des Républicains Espagnols de l’Yonne", qui a ainsi pu récolter près de 4 000 euros.

  • La biographie de Laurent Pandini, intitulée "François Solano, de l'Aragon a la Puisaye" est publiée aux éditions de l'Armançon.
  • Cyrille Gallais est réalisateur, fondateur de la société les portraits Cygal, spécialisée dans les films documentaires et les portraits vidéos.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess