Société

Réfugiés : les communes toucheront 1.000 euros par place d'hébergement créée

Par Germain Arrigoni, France Bleu samedi 12 septembre 2015 à 17:17 Mis à jour le samedi 12 septembre 2015 à 19:19

© Max PPP

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé samedi que les communes mettant en place des dispositifs d'hébergement pour les réfugiés recevraient "1.000 euros par place" supplémentaire créée d'ici 2017.

Aide aux communes créant des hébergements, promesses de places nouvelles en centre d'accueil... le gouvernement a dévoilé comment il comptait soutenir l'hébergement des réfugiés, samedi face aux représentants de 700 élus en quête d'informations lors d'une réunion des maires de France à Paris.

1.000 euros par place d'hébergement créée

Avec notamment un coup de pouce financier pour les communes d'accueil. Bernard Cazeneuve a promis de mettre en place des dispositifs d'hébergement pour les réfugiés recevraient "1.000 euros par place" supplémentaire créée d'ici 2017.

Le ministre de l'Intérieur a également annoncé des "aides complémentaires à destination des propriétaires publics et privés" qui mobiliseront des locaux d'accueil pour l'hébergement et le logement sont également prévues, à hauteur de "1.000 euros par logement concerné". Et d'ajouter : un "fonds de soutien au financement de l'investissement" pourra être mobilisé pour les opérations lourdes de création de locaux d'hébergement ou de logements, a-t-il ajouté.

Il a indiqué que Manuel Valls dévoilerait des mesures supplémentaires pour l'hébergement en centre d'accueil des demandeurs d'asile (Cada), dont le dispositif de 25.000 places environ ne suffit pas à loger l'ensemble des demandeurs.

A LIRE AUSSI > Le maire de Saint-Étienne juge "symbolique" l'aide de 1.000 euros par place d'hébergement

Hollande rencontre des réfugiés syriens

Dans le même temps, François Hollande s'est rendu dans un centre accueillant une centaine de demandeurs d'asile syriens à Cergy-Pontoise en banlieue parisienne, sa première rencontre directe avec des réfugiés depuis le début de la crise migratoire en Europe.

Lors de cette visite d'une heure et demie, pour laquelle la presse n'avait pas été prévenue, le chef de l'Etat a notamment "pris un long temps d'échange" avec une dizaine de Syriens ayant transité par l'Allemagne, en leur promettant notamment une réponse des autorités à leur demande d'asile "sous 15 jours", a indiqué son entourage à l'AFP.

CARTE INTERACTIVE | Accueil de réfugiés : le débat et les initiatives près de chez vous

>> Cliquez sur les points pour accéder aux articles :