Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Réfugiés Syriens: la famille du docteur Aleid sans ressources

samedi 26 décembre 2015 à 5:51 Par France Bleu Maine, France Bleu Maine

Début octobre, 23 chrétiens d'origine syrienne sont arrivés au Mans après avoir fui les persécutions dans leur pays. Après deux mois, ils n'ont toujours pas touché l'aide transitoire à laquelle ils peuvent prétendre. Une association a été créée pour récolter des dons.

La famille de Milad Aleid à son arrivée au Mans © Radio France
La famille de Milad Aleid à son arrivée au Mans © Radio France - Alexandre Chassignon

Le Mans, France

La famille du docteur Aleid est arrivée au Mans le 2 octobre dernier. Ils ont quitté la Syrie pour fuir les violences de Daesh, et ont donc élu domicile dans la ville où Milad Aleid exerce son métier de cardiologue depuis 26 ans. Mais depuis plus de deux mois, ces 23 personnes sont sans ressources et ne touchent aucune aide. Avec leur statut de demandeur d'asile, elles devaient pourtant avoir une "aide transitoire", mais cette dernière tarde à venir. "On nous avait promis que ce serait rapide, mais elle n'a toujours pas été versée", regrette Milad Aleid. 

"Nous sommes dans l'attente"

"Ils ont eu un coup de malchance, raconte-il, avant, les aides étaient versées par Pôle emploi, on a fait toutes les démarches, mais quand on s'est présenté à Pôle emploi, on nous a répondu que la loi avait changé, et que dorénavant, c'était l'Ofii (Office  français de l'immigration et de l'intégration) qui était chargé de verser ces aides." Ils ont donc dû faire un deuxième dossier, et depuis l'affaire suit son cours.

En attendant, c'est Milad Aleid qui subvient aux besoins de toute la famille: "Ca me retombe sur le dos, je m'occupe de tout, je remplis le frigo, je paye les charges parce qu'ils n'ont pas un centime à eux. Ce sont des gens qui ont été persécutés, ils ont tout perdu."  

Une association pour récolter des fonds

Le 20 décembre, l'association Réfugiés Syriens Sarthe Solidarité a donc été créée afin de récolter des fonds pour nourrir cette famille, payer ses charges et son loyer. C'est le maire du Mans, Jean-Claude Boulard qui a signé le premier chèque sur son compte personnel.

En attendant, la famille de Milad Aleid essaie de garder le moral: " ce qui a permis de redonner un peu d'espoir, c'est la scolarisation des enfants au collège". D'autres jeunes ont déjà pris contact avec l'Université afin d'apprendre le français avant de reprendre leurs études l'année prochaine. Les adultes en revanche n'ont pas encore pu commencer leurs cours de langue . 

Si vous souhaitez faire un don, vous pouvez contacter l'association par mail: rss.sarthe@gmail.com