Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

DOCUMENT – Polémique sur le voile d’une religieuse : le maire de Vesoul parle d’une erreur d’appréciation

Le maire de Vesoul Alain Chrétien estime que le refus d'accueillir une religieuse catholique dans une maison de retraite de la ville parce qu'elle porte le voile résulte d'une erreur d'appréciation du Centre Communal d'Action Sociale. Il se dit prêt à lui trouver une place si elle le souhaite.

Le maire de Vesoul Alain Chrétien
Le maire de Vesoul Alain Chrétien © Maxppp - Wostok Press

Vesoul, France

Une erreur d'appréciation, c'est ainsi qu'Alain Chrétien, le maire de Vesoul, qualifie l'affaire de cette religieuse catholique qui s'est vu refuser une place en foyer-logement à Vesoul parce qu'elle tenait à porter le voile. Le CCAS,  le Centre Communal d'Action Sociale qui gère la maison de retraite "les Résidences Autonomie", avait estimé que le port du voile n'était pas compatible avec le règlement intérieur de l'établissement. Le CCAS s'appuyait sur le principe de laïcité pour expliquer qu'il ne pouvait accepter de "signe ostentatoire d'appartenance à une religion". 

La lettre du CCAS de Vesoul à la religieuse. - Aucun(e)
La lettre du CCAS de Vesoul à la religieuse.

L'engagement du maire de Vesoul

Mais le maire de Vesoul  met les points sur les i ce mardi. Dans un communiqué,  il rappelle que le principe de neutralité religieuse s'applique aux agents du service public et pas aux résidents, qui doivent pouvoir jouir de leur liberté de conscience. En conséquence, dit Alain Chrétien " ni le règlement intérieur ni  le principe de laïcité auquel nous sommes tous attachés n'empêchent cette sœur d'accéder à un logement". 

Alain Chrétien se  réjouit  qu'une solution ait été trouvée dans le parc locatif privé pour que cette religieuse puisse profiter paisiblement de sa retraite. Il s'engage personnellement à lui trouver une place  dans le foyer-logement si elle souhaite l'intégrer. 

Le maire de Vesoul ne veut pas pour autant accabler les responsables du CCAS. "Ce sont des choses très complexes" précise Alain Chrétien, "il y a des difficultés d'interprétation du principe de laïcité, dans le contexte actuel ces décisions sont très difficiles à prendre et parfois on se sent bien seul pour les prendre".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu