Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Regain de mobilisation à Toulouse ce samedi

-
Par , France Bleu Occitanie

Ils étaient plusieurs centaines à défiler, ce samedi à Toulouse. Une mobilisation de gilets jaunes mais aussi pour rendre hommage à Steve.

Les gilets jaunes plus mobilisés que ces dernières semaines à Toulouse
Les gilets jaunes plus mobilisés que ces dernières semaines à Toulouse © Radio France - Winny Claret

Toulouse, France

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté dans le centre de Toulouse ce samedi 3 août pour un nouveau samedi de mobilisation des gilets jaunes. Les manifestants sont venus notamment pour dénoncer les violences policières, alors que des rassemblements en hommage à Steve étaient organisés ailleurs en France, comme à Nantes et à Paris.

Une altercation avec la police

Sur les pancartes des manifestants, on lit de nombreux messages de haine envers la police. Des propos justifiés selon Jean-Lou, gilet jaune depuis novembre, "A chaque fois qu'il y a des incidents à Toulouse c'est de la faute des violences policières. C'est de la provocation, pour discréditer le mouvement."

Le cortège vient de s'élancer et il est dispersé par des grenades lacrymogènes alors qu'il tente d'accéder à la place du Capitole. Les manifestants reprennent leur marche, avant de s'arrêter un peu plus tard devant un nouveau cordon policier, cette fois pour une minute de silence en hommage à Steve.

Les slogans anti-flics reprennent vite. Pour Nathalie, la mort de Steve n'est pas un déclic mais une confirmation. "Cette violence policière elle date de bien avant. Des morts il y a de nombreux, il n'y a pas que Steve malheureusement. La seule réponse du gouvernement, c'est une répression qui ne peut pas être admise."

"Les policiers ne sont pas les vrais responsables"

Franck appelle plutôt à l'apaisement des tensions entre manifestants et forces de l'ordre. Selon lui la police a le rôle de bouc-émissaire, "Les policiers sont juste un fusible sur lesquels le peuple déverse sa haine plutôt que sur les vrais responsables."

Pas d'interpellation mais 3 blessés légers côté policiers, selon la préfecture, qui ont été la cible de jets de projectiles. Côté manifestants, l'exaspération monte selon les gilets jaunes, qui préviennent : le mouvement repartira de plus belle à la rentrée.

Choix de la station

France Bleu