Société

Reims : 8.000 étudiants toujours privés de cours après l'installation de migrants sur le campus Croix Rouge

Par Sylvie Bassal, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu dimanche 17 septembre 2017 à 22:42 Mis à jour le lundi 18 septembre 2017 à 16:09

Des tentes installées sur les pelouse du campus Croix Rouge
Des tentes installées sur les pelouse du campus Croix Rouge © Radio France - Sylvie Bassal

C'est une première ! Le campus universitaire de Reims Croix Rouge est fermé jusqu'à nouvel ordre sur arrêté de la présidence. La décision a été prise dimanche en raison de l'installation d'une quarantaine de migrants avec leurs enfants.

Ce mardi, un rassemblement de soutien aux migrants est organisé à l'appel de l'UNEF, le principal syndicat étudiant. Le RDV est donné à 16h devant la sous prefecture de Reims. Julian Teodoresc, le président de l'UNEF dans la marne fait un point sur la situation des familles présentes sur le campus universitaire Croix Rouge de Reims.

Interview du président de l'UNEF dans la marne, Julian Teodorescu

Une audience en référé est programmée ce mercredi au Tribunal administratif de Chalons . Ce dernier doit trancher quand au devenir des 45 personnes présentes sur le camps.

Les tentes de migrants installées sur le campus universitaire Croix-Rouge de Reims - Radio France
Les tentes de migrants installées sur le campus universitaire Croix-Rouge de Reims © Radio France - Aurélie Jacquand

Ce dimanche, une quarantaine de migrants avec des enfants se sont installés sur le campus universitaire de Reims Croix Rouge. Ce sont les mêmes qui campaient depuis plusieurs mois déjà dans le parc St John Perse voisin. Des migrants qui se savaient sous la menace d'une expulsion. Ce dimanche, ils ont donc décidé de prendre les devants et de quitter les lieux pour aller à quelques centaines de mètres seulement, sur le site du campus de Reims.

Un abris en dur pour les migrants installés sur le campus - Radio France
Un abris en dur pour les migrants installés sur le campus © Radio France - Sylvie Bassal

"La sécurité du domaine universitaire" n'est plus assurée a dit ce dimanche à France Bleu le Président de l' URCA Guillaume Gellé. Ni pour les étudiants, ni pour les personnels, pas plus que pour les migrants installés là de façon irrégulière. C'est pourquoi un arrêté temporaire de fermeture de l'université a été pris ce dimanche soir.

Dans un communiqué ce lundi 18 septembre, le président de l' URCA , précise qu'en "concertation avec les autorités compétentes ", il a saisi le tribunal administratif "par la voie d' un référé mesures utiles". L' audience est prévue mercredi 20 septembre à Châlons-en-Champagne. Dans l' attente, et sans évolution significative d'ici là précise l' URCA, le campus Croix-Rouge restera fermé. 8.000 étudiants sont privés de cours . Il y a quelques jours, dans la presse locale, les riverains du quartier du parc st John Perse avaient dénoncé l'existence "d'un petit Calais" à quelques mètres de chez eux.

Les tentes installées sous les arbres sur le campus rémois - Radio France
Les tentes installées sous les arbres sur le campus rémois © Radio France - Aurélie Jacquand

Appel à la solidarité du syndicat étudiant l'Unef

Dans un communiqué, le syndicat étudiant l' UNEF plaide pour la solidarité envers les réfugiés. "Nous appelons les autorités locales la mairie de Reims, la préfecture à héberger ces familles de manière urgente ", écrit-il notamment.

De son côté le SNESUP-FSU, appelle "la communauté universitaire à se mobiliser par des gestes matériels et concrets à la prise en charge des besoins primaires des migrants ".