Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO - A Reims, le conflit entre les forains et la mairie est dans l'impasse

mardi 27 novembre 2018 à 8:50 - Mis à jour le mardi 27 novembre 2018 à 15:57 Par Sylvie Bassal et Sophie Constanzer, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu

Tôt ce mardi 27 novembre, les forains ont pris position au centre ville à Reims avec leurs camions pour bloquer la rue Buirette et les abords du Boulingrin. Les forains ne veulent pas s'installer sur le site de foire prévu près du Stade Delaune. Seul site possible selon la mairie.

Les forains bloquent la rue Buirette / Reims
Les forains bloquent la rue Buirette / Reims © Radio France - Sylvie Bassal

Reims, France

Dès 4 h ce matin, les forains ont décidé de garer leurs camions à des endroits stratégiques dans le centre-ville de Reims. Ils ne veulent toujours pas installer la foire de Noël chaussée Bocquaine à Reims, sur le site dédié à côté du Stade Delaune. Un lieu qui n'a pas de vocation commerciale disent-ils. Lors de la foire du 14 juillet déjà, ils avaient critiqué le nouvel emplacement mis à disposition par la mairie.  

La balle est dans leur camp... aujourd'hui il n'y a pas d'autre solution - Arnaud Robinet, maire de Reims

15 h - Un conflit dans l'impasse : la réunion entre les forains et le maire de Reims en début d'après midi, n'a pas satisfait Arnaud Robinet annonce qu'il ne cédera pas à la revendication des manifestants : le site de foire, près du Stade Delaune, est le seul site susceptible d’accueillir la fête foraine. "Qu'ils prennent leurs responsabilités, la balle est dans leur camp...  je leur ai dit qu'on ferait un bilan avec eux à l'issue de la fête foraine, avec chiffre d'affaires à l'appui", Arnaud Robinet. "Il n'y a pas d'autre solution, je ne vais pas couper les arbres des basses promenades, je ne vais pas supprimer les places de parking du Boulingrin", poursuit avec fermeté le maire de Reims. 

16 h - Après être partis de la rue Buirette et du Boulingrin, des camions de forains ont mené une opération escargot sur la Trémie, l'axe sous terrain devant la gare SNCF, pour se faire entendre. Soutenus par les gilets jaunes. 

Opération escargot - Radio France
Opération escargot © Radio France - Philippe Rey-Gorez

A mon avis les gars, ils ne l'accepteront pas -- Daniel Pourrier, du syndicat autonome des forains de France

Avant la réunion avec le maire de Reims et le sous-préfet de Reims, les forains se sont montrés décidés ce mardi matin. "On veut un accord" disent les forains qui n'en démordent pas et veulent s'installer en centre ville. "Arnaud Robinet a bien mis une grande roue place d'Erlon, pourquoi pas nous?" demande l'un des forains. 

Présent à la réunion, le président du syndicat autonome des forains de France qui regrette la position de la mairie. "Il y a un essai qui a été fait les 13 et 14 juillet, je crois que la plus belle des recettes elle de 40 euros pour la journée, vous imaginez avec les charges derrière ! il y a le côté financier et ça veut dire que la population ne veut pas aller sur ce site là", explique Daniel Pourrier. 

Des forains déterminés - Radio France
Des forains déterminés © Radio France - Sylvie Bassal

Certains forains sont décidés à ne pas monter les manèges chaussée Bocquaine pour la fête foraine de Noël qui doit ouvrir ce samedi 1er décembre. "_C'est notre gagne-pain cette foire de Noël . Si on ne travaille pas on peut tout bloquer "_préviennent-ils. Une centaine de familles sont arrivées ce mardi à Reims après le démontage de la foire de Soissons.

Devant le Boulingrin à Reims - Radio France
Devant le Boulingrin à Reims © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Des interpellations tôt ce mardi matin

Par ailleurs, trois membres des forains ont été interpellés, dans la nuit de lundi à mardi. Ils sont entendus ce mardi pour "dégradations de bien public" en réunion. Ils leur est reproché d'avoir voulu forcer les entrées de la place d'Erlon à Reims.