Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Reims : une cinquantaine de douaniers réclament davantage de moyens

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Une cinquantaine de douaniers de la Marne, des Ardennes et de l'Aube se sont rassemblés, ce jeudi en fin de matinée, devant les locaux de la direction régionale des douanes de Champagne-Ardenne à Reims. Une déclinaison d'un mouvement national entamé depuis début mars, pour réclamer plus de moyens.

Les manifestants se sont postés devant la direction régonale.
Les manifestants se sont postés devant la direction régonale. © Radio France - Thomas Coignac

Reims, France

"Pour Financer le Brexit, faut-il faire la Manche ?". Un slogan en forme de jeu de mot, sur une pancarte, pour résumer la colère des douaniers. Ce jeudi, ils se sont rassemblés devant la direction régionale des douanes, rue du Jard à Reims, vers 11h. Ils étaient une cinquantaine, venus de la Marne, des Ardennes et de l'Aube, pour alerter sur le manque de moyens. 

"En 1992, lorsque l'on a ouvert les frontières, il y avait 200 douaniers dans les Ardennes. Aujourd'hui, il y en a 200 mais dans toute la Champagne-Ardenne, - Radio France
"En 1992, lorsque l'on a ouvert les frontières, il y avait 200 douaniers dans les Ardennes. Aujourd'hui, il y en a 200 mais dans toute la Champagne-Ardenne, © Radio France - Thomas Coignac

"En 1992, lorsque l'on a ouvert les frontières, il y avait 200 douaniers dans les Ardennes. Aujourd'hui, il y en a 200 mais dans toute la Champagne-Ardenne, se désole Christophe Thuaud, représentant syndical FO et douanier depuis 25 ans. Et pourtant, il n'y a pas moins de travail, il est juste différent". Et de déplorer les soucis avec le système informatique, et la politique d'économies sur le non-remplacement des véhicules, des gilets pare-balles, des uniformes....

Quand on ne contrôle pas la contrefaçon, ou les jouets pour les enfants, on ne protège pas la population

"Pendant quatre ans, il nous manquait sept ou huit agents dans notre bureau de Reims, peste Chloé, qui y travaille depuis cinq ans. On aimerait bien accompagner les entreprises dans des conditions correctes, c'est la base de notre métier. Et puis, sur notre mission de contrôle, nous n'avons plus les moyens de les faire de manière poussée. Et quand on ne contrôle pas la contrefaçon, ou les jouets pour les enfants, on ne protège pas la population". 

Les douaniers déplorent le manque de moyens. - Radio France
Les douaniers déplorent le manque de moyens. © Radio France - Thomas Coignac

Une manifestation, qui intervient après plus de huit semaines de mobilisation des douaniers, partout en France. Une colère partie des Hauts-de-France, où les douaniers étaient inquiets de l’approche, assez floue, du Brexit. Une colère qui s'était déjà exprimée, dans la Marne, par une grève du zèle au péage de Taissy.

Le dialogue est rompu

Sur le plan national, le dialogue social est coupé. Le gouvernement avait proposé un chèque de 14 millions d'euros, mais il a été rejeté par l'intersyndicale qui réclame davantage de moyens. Et, depuis, aucune autre réunion n'a été organisée. Un exemple suivi au niveau de la Champagne-Ardenne. 

Ce jeudi, les manifestants ont remis une liste de doléances à la direction régionale, afin qu'elles soient "remontées", au niveau interrégional, puis national. Mais ils n'ont pas été reçus : "Je le regrette, déplore le directeur régional Jean-Luc Bouvier. Mais il faut être deux pour dialoguer, et ce n'est pas le cas". Il affirme également que la Champagne-Adrenne sera prête pour le Brexit, et que deux postes ont été spécifiquement crées, une au bureau de Reims, et l'autre à l'aérodrome de Troyes-Barberey. "Il en faudrait une dizaine", surenchérit Christophe Thuaud. Et sans rapprochement attendu, le conflit pourrait encore durer. 

Choix de la station

France Bleu