Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Reims : Valentin a amélioré son Tipi pour sans abri

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

En janvier dernier, nous vous présentions Valentin Arnoux et son invention : un abri pour sans domicile. Une invention que ce Rémois a totalement modifiée pour avoir une tente plus facile à transporter, plus légère et moins chère à fabriquer.

Valentin Arnoux voudrait distribuer ses tentes à un maximum d'associations et de sans abri
Valentin Arnoux voudrait distribuer ses tentes à un maximum d'associations et de sans abri © Radio France - Aurélie Jacquand

Reims, France

Le Tipi version deux a désormais l'allure d'une tente premier prix de l'enseigne Decathlon, mais doublée avec de l'isolant : "C'est un isolant multicouches du type de celui que l'on pose sur les portes de garage", explique Valentin Arnoux, "Il est simplement scotché à la tente, avec du scotch spécial tissu". Ce Rémois de 26 ans travaille sur le projet depuis plusieurs mois, mais il avait dans un premier temps inventé un Tipi en polystyrène extrudé

Trop lourd, pas facile à transporter, trop cher... etc, son premier projet a été mis au rebut. Cette fois Tipi pèse huit kilos et coûte 70 euros à fabriquer. Utiliser des tentes premier prix, c’était l'idée initiale de Valentin, mais il l’avait mise de côté pensant que les tentes étaient brevetées et qu’il ne pourrait pas les utiliser : "En fait ce n'est pas le cas et ça pose d'autant moins de problème que je n'ai pas l'intention de vendre ces tentes, mais bien de les offrir aux SDF", explique-t-il.

Testé et approuvé par une personne sans domicile

Yann, sans abri, a pu tester le dispositif : "C'est très bien déjà d'avoir eu l'idée. Et puis ça m'a permis de dormir par des températures positives alors qu'il faisait -2 dehors. Je valide", dit-il en souriant. C'est l'association rémoise Le Maillon qui a mis les deux hommes en contact. Comme avec son premier projet, Valentin espère en séduire d'autres pour qu'un maximum de sans abri aient accès à son invention.

"Je réfléchis aussi à créer une tente plus grande, à partir de deux tentes qu'il faudra relier", poursuit Valentin Arnoux, qui est à la recherche de mécènes pour le financer ou lui fournir les matériaux.

Valentin Arnoux utilise des tentes premier prix pour créer son Tipi - Radio France
Valentin Arnoux utilise des tentes premier prix pour créer son Tipi © Radio France - Aurélie Jacquand
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu