Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Reims : y aura-t-il une manifestation nationale des gilets jaunes ce samedi ?

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Sur Facebook, les gilets jaunes de la Marne appellent à une grande manifestation, qu'ils veulent d'ampleur nationale, ce samedi 18 mai à Reims. Dans les faits, difficile de savoir combien de personnes cet événement peut rassembler.

Le 8 décembre, les gilets jaunes se sont déjà rassemblés devant le marché du Boulingrin.
Le 8 décembre, les gilets jaunes se sont déjà rassemblés devant le marché du Boulingrin. © Radio France - Alexandre Audabram

Reims, France

Cela fait plusieurs semaines qu'elle circule sur différents groupes Facebook de gilets jaunes de la Marne. Une affiche sur fond noir, avec la fontaine Subé, ces mots "Acte XXVII", "Reims, réveille-toi", et surtout "Appel National". 

L'affiche circule depuis de nombreuses semaines sur Facebook. - Aucun(e)
L'affiche circule depuis de nombreuses semaines sur Facebook. - Capture d'écran Facebook

Alors ce slogan, "Reims, réveille-toi", c'est parce que la Cité des Sacres est endormie ? "Pas forcément, estime Jordan, l'un des gilets jaunes de la Marne les plus actifs sur Facebook. On va dire que Reims est une ville un peu froide, un peu fermée. Ces dernières semaines, c'est vrai que ça s'est beaucoup calmé". 

Cette manifestation du 18 mai a d'abord été crée par un groupe Facebook parisien, Ultimatum, qui appelait à un samedi d'émeutes à Reims. Il a depuis été supprimé. Mais l’événement a été récupéré par des gilets jaunes rémois, qui veulent, eux, une manifestation pacifique. 

Le premier rassemblement appelait au émeutes. - Aucun(e)
Le premier rassemblement appelait au émeutes. - Capture d'écran Facebook

Mais, alors cet appel, qui se veut national, aura-t-il vraiment une si grande portée ?  Contactés, les gilets jaunes de la Marne espèrent déjà qu'une partie du Grand Est se mobilisera à Reims. Perspective déjà compromise, parce qu'un autre appel national, du 18 mai est organisé... à Nancy. 

Sur Facebook, dimanche matin, les deux événements affichent des intentions de participants similaires, sur le nombre de personnes qui affirment vouloir y participer (265 à Reims, 292 à Nancy), et sur le nombre d'intéressés (930 contre 997). "J'ai discuté avec des gilets jaunes de Lorraine... C'est un peu dommage d'organiser ça le même jour, concède Jordan. Après, s'il y a des manifestations avec 1 500 personnes un peu partout en France, c'est bien". 

De son côté, la Préfecture assure être au courant de l'organisation de la manifestation, mais uniquement en la suivant sur Facebook, puisqu’elle n'était pas déclarée, au moment où nous l'avons constatée. De fait, toujours d'après la Préfecture, aucun dispositif de sécurité particulier n'a été prévu.