Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

"Relance éco" : une colocation pour remédier à la solitude des personnes âgées à Châtellerault

-
Par , France Bleu Poitou

Une grande colocation de 8 seniors, en plein coeur du centre ville de Châtellerault. C'est le projet d'un investisseur qui souhaite développer ce concept encore peu présent en France. L'objectif ? Ne pas laisser seuls nos ainés.

Le maitre de maison de la Ferrandise, Simon Ferrand
Le maitre de maison de la Ferrandise, Simon Ferrand © Radio France - Vincent Hulin

Le confinement aura eu son lot d'éléments positifs et négatifs pour le projet de Simon Ferrand. Il y a quelques mois il a acheté une bâtisse en plein centre ville de Châtellerault, sur le boulevard Blossac. S'il travaillait auparavant dans l'hôtellerie de luxe sur la cote d'azur, l'objectif est cette fois-ci tout autre : aménager une grande colocation, exclusivement réservée aux personnes âgées, l'idée selon le quarantenaire "Réunir des seniors, autonomes et indépendants mais qui souhaitent avoir de la compagnie et mutualiser le coût d'une maison".

Avec le confinement, Simon et sa femme ont pu terminer les travaux. Trois chambres sont déjà disponibles pour aménagement. Chaque résident aura droit à un espace privatif entièrement équipé. Le reste se déroulera dans les espaces communs et le jardin.  Mais le travail de Simon ne s'arrêtera pas à ces travaux, une fois les locataires arrivés, il se transformera en maitre de maison, "Il faudra entretenir, faire les courses aussi, réparer des éléments, cuisiner, tout un tas de services que j'assurerai moi-même au quotidien, il doit aussi y avoir des activités à proposer".

Un concept des pays nordiques

Cet établissement s'appellera la Ferrandise, et Simon ne l'a pas imaginé de lui même. Les pays nordiques comporte de nombreuses colocations de personnes âgées. Dans les Hauts-De-France le concept commence à se développer et c'est en visitant l'une d'elles située cette fois-ci en Ardèche ainsi que Simon en a eu l'idée. 

L'idée n'est donc pas de proposer un concept se rapprochant de la maison de retraite ou de l'EHPAD (rien ne sera médicalisé). Simon préfère viser un public pour lequel l'offre est aujourd'hui limitée, des seniors totalement indépendants, mais qui souhaitent simplement ne plus vivre seuls "C'est une marche intermédiaire entre le domicile qui peut devenir difficile à supporter seul lorsqu'on est âgé et la maison de retraite où tout est pris en charge". 

Un intérêt encore timide dans la Vienne 

Avec le confinement si les travaux ont avancé, l'intérêt pour cette colocation a en revanche subit un coup d'arrêt . Deux personnes s'étaient dites intéressées avant le 15 mars mais aucune visite n'a pu avoir lieu depuis des semaines en raison du confinement. Simon Ferrand veut tout de même y croire : "Nous allons avoir de plus en plus d'ainés à prendre en charge et sous des formes très différentes". D'autant plus que le futur maitre de maison se veut rassurant :  "En cas de nouvelle pandémie nous avons pu étudier que chaque résident pouvait rester en totale autonomie"

Pour rentrer dans cette colocation, le prix fixé tournera autour de 2200 euros par mois, mais Simon Ferrand tient à rassurer car "le reste à charge une fois la plupart des aides contractées pourra s'élever à 1800 euros par mois", la colocation étant par exemple éligible aux APL. Pour plus de renseignements il faut se rendre sur le site : La Ferrandise. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu