Société

"Remettez-nous la lumière" : l'appel des habitants de Giromagny pour le retour de l'éclairage public de nuit

Par Yassine Khelfa M'Sabah, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu lundi 19 octobre 2015 à 6:00

À Giromagny, l'éclairage public s'arrête de 23h à 5h depuis le 20 juillet 2015
À Giromagny, l'éclairage public s'arrête de 23h à 5h depuis le 20 juillet 2015 © Radio France - Yassine Khelfa

Une pétition a été lancée à Giromagny pour le retour de l'éclairage public la nuit entre 23h et 5h. Depuis le mois de Juillet 1000 lampadaires sont éteints chaque nuit et la pétition compte déjà plus de 500 signatures.

"Une mesure réfléchie discutée depuis bien longtemps" rappelle le maire Jacques Colin. Pour autant, cette annonce ne passe toujours pas auprès des habitants. Rendez vous à la boulangerie du Ballon en centre ville pour constater à quel point les habitants y sont réfractaires.

C'est vraiment n'importe quoi, moi je connais des gens qui ne sont vraiment pas content — Monique 

Les gens qui viennent prendre les croissants au petit matin sont obligés de s'éclairer avec les portables, pareil pour nos livreurs. On a pas connu la guerre mais s'ils mettaient une sirène à 23h ce serait pareil — Philippe

Faut se dire qu'on doit rentrer dans le couvre-feu, autrement vous êtes dans le couvre-feu "nuit noire" — Sylvie

Pour des raisons "écologiques" mais aussi ... économiques

L'argument premier avancé par le maire Jacques Colin est la préservation de l'environnement. 

Nous savons que si nous voulons diminuer la pollution et diminuer les risques liés à la production de l'électricité il faut en consommer moins. La pollution lumineuse est importante : 30 % des français dorment mal à cause des lumières de la nuit

En plus des facteurs écologiques,  il y a aussi des facteurs économiques : une économie de 12 mille euros par an est attendue pour la municipalité. Pour autant ce projet est injustifié pour Aurélie Perrin, habitante de Giromagny, à l'origine de la pétition.

Cela parait peu et je pense qu'avant de plonger Giromagny totalement dans le noir on peut trouver d'autres solutions : des ampoules économie d'énergie, éclairer les quartiers sensibles, une ampoule sur deux. Je pense également au développement économique et touristique de la ville. Il y a un hôtel qui est en construction, il y a les bars, une discothèque etc.

500 signataires de la pétition demandent une réunion publique avec le maire de la ville pour discuter de ce problème d'éclairage.