Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Renault trouve 10 millions pour sauver 50 emplois de plus à la Sam en Aveyron

-
Par , France Bleu Occitanie

Les salariés de la Sam et de la Bosch ont haussé le ton avec une manifestation dans le centre de Rodez ce jeudi 11 avril. À l'issue de la table ronde, les premières négociations avec Renault auraient permis de conserver 50 emplois supplémentaires dans la fonderie aveyronnaise.

Manifestation à Rodez de la Sam et de la Bosch ce jeudi 11 mars.
Manifestation à Rodez de la Sam et de la Bosch ce jeudi 11 mars. © Radio France - SM

Environ 800 personnes réunies à Rodez ce jeudi matin devant la salle des fêtes. Des salariés de la Sam et de la Bosch venus protester contre la suppression d’un millier d'emplois prévue dans les deux entreprises du département. La Sam basée à Viviez doit être reprise par C.I.E. un groupe espagnol qui prévoit 214 suppressions des postes sur 365. La direction de Bosch a annoncé la suppression de 750 postes il y a quelques jours à cause des chutes de vente de diesel. 

Représentants de Renault et du ministère de l'Économie 

Dans la salle des fêtes, pendant la manifestation, se tenait une table ronde au sujet de l’avenir de la Sam. Une trentaine de personnes étaient présentes dont le directeur de cabinet d’Agnès Pannier-Runacher (secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances), la préfète de l’Aveyron, les parlementaires et représentants de la DIR et de la CCI.

Un représentant de Renault est intervenu en vidéo-conférence. Et c’est lui qui a annoncé des efforts supplémentaires. Le constructeur français –unique client de la Sam- prévoit désormais 40 millions de commandes à la Sam contre 30 millions, il y a encore quelques jours. Une augmentation qui va permettre de garder environ 50 emplois à la Sam. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

150 salariés de la Bosch 

Des salariés de la Bosch étaient également présents dans la manifestation. Ils étaient entre 150 et 200. Tous tenaient à montrer leur solidarité avec la Sam et les soutenir : "On est tous concernés pour l'emploi industriel dans le département" explique Stéphane Puech responsable de la CGT de Bosch qui prépare maintenant une table ronde de vendredi. On attend que la direction de Bosch viennent nous annoncer les investissements qu'ils feront vraiment le site. Nous voulons du travail pour permettre l'avenir du site."

Des salariés qui ont aussi largement commenté les propos du gouvernement qui dit avoir sauvé le site. "Nous attendons Agnès Pannier-Runacher, qu'elle viennent dire qu'elle a sauvé le site devant les 750 salariés qui vont perdre leur boulot et qui n'ont peut-être plus d'avenir dans le département." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess