Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mondial 2018 de football

La France championne du monde : rencontre avec le kiné marnais des Bleus

mercredi 18 juillet 2018 à 0:17 Par Victorien Willaume, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu

Le kiné marnais de l'Équipe de France de football, Christophe Geoffroy, est rentré ce mardi à son domicile de Cumières, dans la Marne, après plus de 56 jours aux côtés des Bleus. Le Mondial, le défilé sur les Champs-Elysées : une aventure qui sera toujours dans un coin de sa tête.

Christophe Geoffroy n'a pas vu le temps passer pendant le Mondial. Il ne terminait pas avant une heure du matin.
Christophe Geoffroy n'a pas vu le temps passer pendant le Mondial. Il ne terminait pas avant une heure du matin. © Radio France - Christophe Geoffroy

Cumières, France

"On n'a pas vu le temps passer." Christophe Geoffroy, le kiné originaire d'Epernay de l'Équipe de France, a vécu une aventure de 56 jours aux côtés des Bleus en Russie, en tant que coach du corps. "Je pense que s'il avait fallu rajouter dix jours, cela ne posait aucun problème à l'ensemble du groupe. C'est ce qui a été notre force, la solidarité entre les joueurs et le staff. On se la communiquait et s'il n'y avait pas eu ça, je pense qu'on ne gagnait pas.", explique-t-il.

Et il parle par expérience, lui qui est encadrant de l'équipe de France depuis 2012. "Les titres que j'ai pu gagner, avec les équipes plus jeunes, ça a toujours fonctionné comme ça."

C'est cet homme de 55 ans, spécialisé dans l'accompagnement des footballeurs professionnels, qui s'est assuré que les petites douleurs des joueurs de l'équipe de France ne persistent pas, et que le coach ait la disponibilité de tous ses joueurs. Il était parmi 19 autres membres du staff. 

L'impression d'être en colonie de vacances

Mais soigner les douleurs n'était qu'une partie de l'aventure. "Il n'y a pas que du professionnel. Au bout de 56 jours de vie commune, il y a une sympathie qui se met en place et c'est un peu comme une grande famille." Ils ont par exemple créé une conversation commune Whatsapp, où tout le monde se tenait au courant d'éventuels changements d'heures de rendez-vous, et où tout le monde se félicite aujourd'hui pour le chemin parcouru. 

Christophe Geoffroy a côtoyer les joueurs de l’équipe de France pendant les 56 jours de la compétition.  - Radio France
Christophe Geoffroy a côtoyer les joueurs de l’équipe de France pendant les 56 jours de la compétition. © Radio France - Christophe Geoffroy

Il repart donc avec des souvenirs plein la tête, comme au moment où il a embrassé la Coupe du Monde. "Bien sûr c'est priorité au joueurs, mais comme on est une famille chacun apporte sa pierre à l'édifice. Et du coup on se fait plaisir, on la touche, on l'embrasse, on se prend en photo avec, c'est la Coupe du monde quoi !" 

Mais même avant la victoire finale, de nombreux souvenirs resteront gravés. "Les retour en bus de l'entrainement où ça se mettait a chanter : je fermais les yeux, et j'avais l'impression de partir en colonie de vacances, tout simplement." 

Pourtant son programme était bien chargé, Christophe ne se couchait pas avant une heure du matin. "On a des heures de sommeil en moins, mais la victoire nous donne des ailes, et la fatigue je ne la ressens pas trop encore. On va retomber petit a petit ,en douceur, vers une vie tranquille." Mais selon lui c'est clair, cette Coupe du monde "sera toujours dans un coin de sa tête."