Société DOSSIER : Les Bonnes Ondes

Rencontres de la sécurité : les pompiers et gendarmes de l'Yonne font découvrir leur métier

Par Denis Souilla et Charlotte Lalanne-Labeyrie, France Bleu Auxerre jeudi 12 octobre 2017 à 12:00

Les pompiers de l'Yonne en démonstration sur un parking de supermarché
Les pompiers de l'Yonne en démonstration sur un parking de supermarché © Radio France - Charlotte Lalanne-Labeyrie

Qu'y-a-t-il derrière la sirène, le gyrophare et l'uniforme ? Être pompier ou gendarme, c'est un métier qui mobilise, qui passionne, qui fait rêver surtout les enfants. Pour faire découvrir leur quotidien, des soldats du feu sortent donc leur camion pour rencontrer des Icaunais.

Les pompiers et les gendarmes veulent dépoussiérer leur image. Les rencontres de la sécurité ont démarré ce mercredi et vont se poursuivre jusqu'à samedi, dans l'Yonne. L'occasion de mettre en lumière ces hommes et ces femmes chargés de notre sécurité au quotidien.

Le camion de pompiers, ça marche à tous les coups avec les enfants. Sacha, 5 ans, se précipite vers le chef pompier pour demander sa petite visite. "Là, on a la sirène, le gyrophare, les projecteurs, et tout se pilote de là" explique un pompier. De quoi en faire perdre la parole à Sacha. Il faut dire qu'il n'est pas bien grand devant cette échelle de 24 mètres de haut. Mais il n'est pas le seul impressionné.

Le camion des pompiers de l'Yonne - Radio France
Le camion des pompiers de l'Yonne © Radio France - Charlotte Lalanne-Labeyrie

"Déjà on manie des armes, ça j 'adore ! Et puis on protège les gens, c'est quand même important aussi" - Henry, 13 ans

Au stand de la gendarmerie il y a Henry, 13 ans. "C'est quand même impressionnant, c'est pas tous les jours qu'on voit des fusils à pompe et des mitrailleurs, j'en ai vu dans les films mais jamais en vrai." Henri boit du petit lait : "Je trouve qu'ils sont sympas de nous faire découvrir leur métier." Qu'est-ce qui plait à Henri alors dans ce métier ? "Déjà on manie des armes, ça j 'adore ! Et puis on protège les gens, c'est quand même important aussi."

"Les gens nous voient surtout comme répressifs sur le bord de la route, et plus vraiment comme préventifs" - Le chef Riché, du peloton de gendarmerie motorisé d'Avallon

Justement le grand public a tendance à l'oublier un peu explique le chef Riché, du peloton de gendarmerie motorisé d'Avallon : "Les gens nous voient surtout comme répressifs sur le bord de la route, et plus vraiment comme préventifs, donc ces journées sont là pour sortir des clichés : on est aussi là pour conseiller les gens, sécuriser sur les accidents."

Bref, il n'y a pas que la peur du gendarme. Pour en finir avec les clichés, les pompiers eux aussi sont là pour faire de la pédagogie, explique le Capitaine Vincent Bruey, chef du centre de secours des pompiers d'Avallon. "Le stéréotype du pompier qui sort les victimes des flammes est un peu passé de mode. On a des spécialités comme le risque chimique, le risque radiologique, on a des pompiers alpinistes, c'est important que les gens sachent qu'on a toute une palette de métiers au sein de notre corporation."

Pompiers et gendarmes ont jusqu'à samedi pour leur opération séduction et pour susciter, pourquoi pas quelques vocations.

  - Aucun(e)