Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"

"Rendez-nous la messe !" : à Brest, 150 catholiques réclament la reprise des offices religieux

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Entre 150 et 200 personnes se sont réunies dimanche 22 novembre devant l'église Saint-Louis de Brest pour demander une reprise des messes. Elles sont interdites depuis le début du confinement.

Les fidèles se sont réunis devant l'église Saint-Louis, à Brest.
Les fidèles se sont réunis devant l'église Saint-Louis, à Brest. © Radio France - Ninnog Louis

Une banderole, des drapeaux, et un mot d'ordre : rendez-nous la messe ! Entre 150 et 200 fidèles se sont réunis dimanche 22 novembre dans l'après-midi devant l'église Saint-Louis à Brest, pour réclamer la reprise des offices religieux, interdits pendant le confinement. Dans le rassemblement déclaré, beaucoup d'enfants et de jeunes. Jocelyn, étudiant, n'en peut plus des cérémonies à la télé. "Ça ne me parle pas du tout. Quand vous regardez Top Chef, vous n'êtes pas rassasiés. C'est pareil pour la messe !"

Les fidèles disent leur incompréhension face à l'interdiction des offices religieux. "Je trouve ça injuste, alors qu'il n'y a eu aucun cluster pendant le premier confinement et que les mesures sanitaires sont respectées depuis", regrette Paul.  Une situation difficile à vivre aussi pour sa femme Blandine, "surtout en cette prochaine période de l'Avent".  

Une réunion au ministère de l'Intérieur

"On peut aller à Leroy Merlin le dimanche, mais pas à la messe, c'est absurde !" s'insurge Philippe Simon, l'organisateur du rassemblement. "Il y a du monde aussi dans les magasins ! Si on respecte le protocole sanitaire dans les églises, il n'y a aucun problème !" Les fidèles ont chanté des cantiques et prié "pour les soignants" et "pour le retour de la messe".  

Des rassemblements de ce type ont eu lieu un peu partout en France ce dimanche. Les prières étant interdites en France sur la voie publique, Gérald Darmanin avait prévenu vendredi qu'il n'hésiterait pas à "envoyer les policiers et gendarmes verbaliser" les manifestants catholiques en cas "d'actes répétés". Les représentants des cultes seront reçus lundi au ministère de l'Intérieur, en présence de Jean Castex. A Brest, plusieurs fidèles ont déjà prévu de se rassembler à nouveau dimanche prochain si la messe n'est pas autorisée d'ici-là. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess