Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des jeunes du Blosne à Rennes créent leur coopérative

dimanche 30 juillet 2017 à 7:37 Par Tim Buisson, France Bleu Armorique

Ils ont moins de 18 ans et ont crée leur coopérative jeunesse de service, dans leur quartier du Blosne à Rennes. Ce concept de coopérative est né au Québec, et permets aux plus jeunes de découvrir le monde de l'entreprise.

En tout, ils sont une dizaine de jeunes à  travailler dans la coopérative du quartier Le Blosne - Bréquigny.
En tout, ils sont une dizaine de jeunes à travailler dans la coopérative du quartier Le Blosne - Bréquigny. © Radio France - Tim Buisson

Rennes, France

C'est comme une véritable entreprise, mais tous les salariés ont moins de 18 ans. Il existe aujourd'hui 47 coopératives en France dont trois à Rennes. Le concept est né au Québec, et l'idée est de permettre aux jeunes de s'initier à la vie d'une entreprise.

Les services proposés aux particuliers et aux entreprises sont variés : jardinage, nettoyage ou encore de l'animation.  - Radio France
Les services proposés aux particuliers et aux entreprises sont variés : jardinage, nettoyage ou encore de l'animation. © Radio France - Tim Buisson

A Rennes, dans le quartier du Blosne, les adolescents qui ont crée leur coopérative, ont entre 16 et 18 ans . Ils proposent ainsi leurs services aux habitants en échange d’une rémunération. Les tarifs sont fixés librement par les adolescents mais les deux encadrants, Juliette et Régis, les conseillent. Généralement, c’est 12 euros pour les particuliers et une vingtaine d’euros pour les privés. « Il faut veiller à rentrer dans nos frais pour payer les charges, c'est comme une vrai entreprise », explique Régis, un des encadrants.

Régis Bour encadre les jeunes au quotidien. Pour lui, c'est une expérience enrichissante pour leur vie active plus tard.

Les jeunes se retrouvent tous les jours dans leur local pour planifier leur journée. Au menu : devis, gestion du matériel et répartition des tâches.  - Radio France
Les jeunes se retrouvent tous les jours dans leur local pour planifier leur journée. Au menu : devis, gestion du matériel et répartition des tâches. © Radio France - Tim Buisson

En moyenne, les jeunes gagnent 200 euros pour les deux mois de travail.

Les jeunes se sont répartis le travail en 3 groupes distincts : marketing, finance et ressources humaines. Ils votent toutes les décisions ensemble. Pour leur salaire, chacun percevra de l'argent en fonction de son investissement. "Chaque personne a sa propre fiche sur laquelle on note les heures de contrat et les heures de bureau. A la fin on calcule le tout et ensuite, il touche la somme qui correspond", explique Frida.

En moyenne, ils gagnent 200 euros, mais ce qui les motive en priorité c'est la possibilité de comprendre comment se créer une entreprise. Coralie a 17 ans, elle vient de décrocher un bac littéraire. "Dans la filière générale, on a pas assez d'enseignements professionnels. Pour mes études supérieures j'ai trouvé intéressant d'avoir une première expérience professionnelle. Ça me permet d'avoir des contacts et de découvrir les coulisses de la création d'une entreprise".

"C'est devenu comme une famille", Farida, 17 ans.

En deux mois, ils ont pu tisser des liens entre eux. "On est une petite famille, avec des hauts et des bas. On rigole ensemble, on joue ensemble, on vit ensemble", s’enthousiasme Farida. "Même les deux animateurs c'est comme nos copains" ajoute Coralie. Ils travailleront ensemble jusque fin août,avant peut-être de retenter, peut-être, l'expérience l'an prochain.

Reportage de Tim Buisson à la coopérative jeunesse de services du quartier Le Blosne - Bréquigny.