Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Rennes : 800 manifestants en soutien aux raveurs, des débordements en marge du rassemblement

Un rassemblement de soutien aux raveurs inculpés a rassemblé environ 800 personnes à Rennes ce samedi. La manifestation s'est déroulée dans le calme jusqu'à l'installation d'un mur de son malgré l'interdiction préfectorale. Des dégradations ont eu lieu et plusieurs personnes ont été interpellées.

Un mur de son a été installé malgré l'interdiction, esplanade Charles-de-Gaulle le 23 janvier 2021, en soutien aux raveurs inculpés.
Un mur de son a été installé malgré l'interdiction, esplanade Charles-de-Gaulle le 23 janvier 2021, en soutien aux raveurs inculpés. © Radio France - Evan Lebastard

Le rassemblement s'est déroulé dans le calme pendant près de trois heures, avant l'arrivée surprise d'un mur de son sur l'esplanade Charles-de-Gaulle, à Rennes. Environ 800 personnes étaient réunies tout l'après-midi de ce samedi 23 janvier pour apporter leur soutien aux mis en examens de la rave party de Lieuron (Ille-et-Vilaine). 

Tout se déroulait dans le calme avant l'arrivée de plusieurs véhicules sur l'esplanade avec à l'intérieur un mur de son et un groupe électrogène. Cela malgré une forte présence policières et de nombreux contrôles tout autour du lieu de la manifestation. Un arrêté préfectoral avait interdit la présence de ces sound-systems.

Le matériel à peine installé peu après 16h, une intervention des forces de l'ordre avec renfort de gaz lacrymogènes est lancée pour disperser les manifestants. Dans un communiqué, le "comité de soutien aux inculpés de la Maskarade" explique que le matériel devait servir "aux prises de paroles". En réplique des feux d'artifices sont tirés sur les policiers

14 personnes interpellées et des blessés

S'en suivent des affrontements. D'abord cours des Alliés, avant que la foule ne prenne la direction du centre commercial Colombia. 

Une dizaine de manifestants pénètrent à l'intérieur. Une vitrine est brisée alors que les affrontements se poursuivent sur la place du Colombier. Pendant plus d'une heure la confrontation se poursuit jusqu'à l'esplanade où plusieurs manifestants sont interpellés. En tout, la police indique que 14 personnes ont été interpellées pour des faits de "violence à agent". Trois gendarmes ont par ailleurs été blessés suite à des tirs de mortiers. 

Toujours dans son communiqué, le comité de soutien assure que "plusieurs personnes ont été blessées" côté manifestant et le matériel "volontairement endommagé et confisqué". Il demande par ailleurs "l’arrêt de la stigmatisation et de la répression des alternatives culturelles et sociales et l’arrêt des poursuites disproportionnées contre les participant.es et les organisateur.trices de la Maskarade du 31 décembre."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess