Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Rennes : un policier en moto sort son arme face aux manifestants

-
Par , , France Bleu Armorique

Lors de la manifestation "ni Macron, ni Le Pen" qui a réunit un millier de personnes à Rennes, un policier a été pris à partie. Face aux manifestants, il a sorti son arme.

Une vingtaine de manifestants se précipitent sur le policier. Pour se dégager, il met en joue les manifestants
Une vingtaine de manifestants se précipitent sur le policier. Pour se dégager, il met en joue les manifestants - Capture d'écran France 3

Un peu après 13 heures, alors que le cortège d'un millier de personnes se dirige vers les voies de chemin de fer, rue de l'Alma, la tension monte d'un cran. Un policier à moto, soudain isolé, se retrouve face à quelques manifestants. Selon les services de police, plusieurs le prennent à partie, lui lancent des projectiles, le frappent. Il dégaine son arme de service et les met en joue avant de repartir sans tirer. La scène a été filmée par un de nos confrères de France 3 Bretagne.

La manifestation avait pourtant débuté dans le calme sur les quais. Les manifestants, beaucoup de lycéens et d'étudiants scandant "Ni le Pen, ni Macron". Après quelques face-à-face avec les CRS qui les empêchaient d'accéder au centre historique, les manifestants ont pris la direction de la rue de l'Alma. Ils ont ensuite envahi les voies ferrées au niveau du pont de Nantes. Le trafic a dû être interrompu. Les CRS sont rapidement intervenus.

Le cortège a emprunté les quais. Ils ne pouvaient pas accéder au centre ville, où les CRS étaient déployés.

Les manifestants se sont déjà donnés rendez-vous le 1er mai.

Choix de la station

France Bleu