Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Rennes : faute de bénéficiaires, l'association solidaire DUM risque de jeter ses produits frais

Par

C'est une autre des répercussions du confinement lié à l'épidémie de coronavirus. A Rennes (Ille-et-Vilaine), une association tente de distribuer ses produits frais aux plus démunis, mais faute de bénéficiaires elle est sur le point de tout jeter à la poubelle.

Du monde ce vendredi pour répondre à l'appel de l'assoiciation rennaise Du monde ce vendredi pour répondre à l'appel de l'assoiciation rennaise
Du monde ce vendredi pour répondre à l'appel de l'assoiciation rennaise © Radio France - Nina Valette

"Il faut venir avant que tout ne parte à la poubelle", alerte Marie-Claire, la responsable de l'association solidaire DUM. Cette épicerie à Rennes (Ille-et-Vilaine) accueille généralement des personnes en grande difficulté financière. Mais depuis le début du confinement, plus personne ne pousse la porte du local. 

Publicité
Logo France Bleu

Il faut limiter le gaspillage.

Dans cette petite boutique, les stocks de fruits, légumes, viandes, poissons et boîtes de conserve ne diminuent pas depuis une bonne semaine. "La plupart des gens pensent que nous sommes fermés", raconte la responsable. Ici, les denrées viennent de la banque alimentaire et des grandes surfaces. En quelques clics, un message a envahi les pages Facebook à Rennes. 

"Aux amis Rennais !! DONS ALIMENTAIRE. L’association solidaire DUM, 15 rue Lobineau, n’a pas assez de bénéficiaires et pense à arrêter les collectes car trop de travail avec ce qu’ils jettent ensuite. N’hésitez donc pas à y aller. Ouvert de 10h à 16h du lundi au samedi. 50ct par aliment. Il y a du sec, du frais, des fruits et des légumes, des produits pour bébé, des pâtisseries à gogo. C’est Urgent qu’ils restent en place. A bon entendeur.  Prenez soin de vous" 

Le message est visible sur de nombreuses pages facebook à Rennes - Capture d'écran facebook

Et ça marche ! Ce vendredi 27 mars, de nombreux Rennais ont fait le déplacement. Pour limiter les pertes, l'association ne demande exceptionnellement pas de justificatif aux bénéficiaire. "L'idée est vraiment d'avoir le moins de perte possible", insiste Marie Claire. Et il y a suffisamment de denrées a déstocker dans les jours a venir. 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu