Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rennes : l'incroyable réussite d'un ancien détenu qui crée un jeu sur la prison

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu

Le Rennais Arbi Madhaj est sorti de prison le 26 mars 2020 en plein confinement. En détention, il a créé un jeu de société sur la prison. Depuis il est devenu entrepreneur, mais aussi conférencier auprès des jeunes des quartiers et a remporté le concours régional Talents des Cités 2020.

Arbi Madhaj dans les locaux de France Bleu Armorique
Arbi Madhaj dans les locaux de France Bleu Armorique © Radio France - Loïck Guellec

Un entrepreneur de Rennes (Ille-et-Vilaine) est lauréat du concours régional Talents des Cités 2020 et il est en lice pour la finale nationale qui se déroulera le 1er octobre 2020. Arbi Madhaj, âgé de 41 ans, a fait 7 ans de prison pour trafic de stupéfiants. Il s'est retrouvé derrière les barreaux de plusieurs maisons d'arrêt, Rennes-Vezin, Brest, Le Havre, Caen, Angers ou encore Lorient. Le Rennais, d'origine Albanaise, a été libéré le 26 mars 2020 en plein confinement. Pendant sa détention, il a conçu un jeu de société sur l'univers carcéral. Son nom "RPS" pour remise de peine supplémentaire. Le succès de son jeu va au delà de ses espérances.

Un succès fulgurant

Arbi Madhaj créé sa micro entreprise le 1er juillet 2020. il édite une centaine de boites de jeu avec l'imprimerie rennaise Micro Lynx. Il est ensuite sollicité par la PJJ, la Protection Judiciaire de la Jeunesse, par des services de prévention de la délinquance et il intervient auprès des jeunes des quartiers de Rennes. Avec l'aide de son jeu, Arbi Madhaj témoigne de ses années passées en détention face à des jeunes parfois déroutants. "Un jeune m'a dit un jour, lors d'une rencontre dans un quartier, la case prison c'est obligatoire pour nous, ça nous forme et ça nous fait prendre des contacts pour la suite. Je lui ai répondu aujourd'hui vous êtes tous ensemble et en prison tu seras tout seul. J'ai connu des gens comme toi qui ont fait 5 ans de prison et quand tu sors le monde avance, les gens changent et tu vas tomber dans un engrenage sans fin".

La plateau du jeu "RPS"
La plateau du jeu "RPS" © Radio France - Loïck Guellec

Jouer et comprendre

Le jeu de société "RPS" est un support pour parler de détention auprès des jeunes des quartiers. "Chacun tire une carte, se met à la place d'un prisonnier, prend une peine. Un joueur se rend compte que pour un trafic de stupéfiants c'est 10 ans maximale sans antécédents". 

On rigole, et plus on avance dans le parcours du jeu de société, plus les jeunes prennent conscience de ce qui se passe dans les prisons - Arbi Madha

Et après une partie, le débat s'engage entre Arbi Madhaj et les jeunes. L'ancien détenu pourrait aussi venir témoigner prochainement dans des lycées. Quant au jeu de société, il est en vente sur le site internet.

EN SAVOIR PLUS : le site de rps-lejeu

Choix de la station

À venir dansDanssecondess