Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Rennes : la bagagerie pour sans-abris ouvrira ses portes en avril

-
Par , France Bleu Armorique

Deux ans après l'obtention du budget participatif de la ville de Rennes, le projet de bagagerie pour SDF va voir le jour. La consigne pour sans-abris va finalement s'installer dans les locaux de la Croix-Rouge, rue Saint-Melaine. Le projet a été revu à la baisse, seuls 40 casiers seront installés.

Sadia Alami et Gwendoline Cherel, les deux co-fondatrices de la bagagerie pour sans-abris.
Sadia Alami et Gwendoline Cherel, les deux co-fondatrices de la bagagerie pour sans-abris. © Radio France - Valentin Belleville

Elle était attendue depuis deux ans. La bagagerie pour SDF à Rennes a enfin obtenu un local pour s'installer. En 2018, c'est le projet qui avait remporté le plus de votes au budget participatif de la ville. Deux ans d'attente pour finalement partager les locaux de la Croix-Rouge près de l'Eglise Saint-Melaine, à l'entrée ouest du parc du Thabor. Le projet initial prévoyait une grosse centaine de casiers sécurisés pour les sans-abris, il n'y aura finalement que 40 casiers pour commencer, faute de place suffisante.

"On se réjouit de cette ouverture", Sadia Alami, co-fondactrice du projet de bagagerie pour SDF.

Malgré un projet revu à la baisse, Sadia Alami, présidente de la Maison des Citoyens de Rennes et co-fondatrice du projet reste très heureuse de cette ouverture :"On avait prévu d'avoir une zone de stockage en plus de la bagagerie, et bien on ne pourra pas pour l'instant. Mais bon on se réjouit déjà de cette ouverture qui arrive et il y aura d'autres projets par la suite qui permettront d'accueillir davantage de monde".

Un lieu de vie

Plus qu'une simple consigne, le projet se veut générateur d'un véritable lieu de vie dans le centre de Rennes. Il y aura les casiers bien sûr, mais les sans-abris pourront également rester au chaud, au sec, partager un café avec les bénévoles et discuter. De nombreuses activités vont également être mises en place comme l'explique Sadia Alami :"On a rencontré des personnes qui veulent monter un atelier de couture, un atelier d'accompagnement numérique, on va aussi ouvrir une cuisine que chacun pourra utiliser, ça permettra de partager des repas ensemble". 

Le lieu se veut également un tremplin pour toutes ces personnes qui se sont retrouvées en marge de la société : des consultations juridiques gratuites verront le jour, des entretiens d'embauches également, un salon de bien-être sera aussi proposé avec coiffures, massages, et soins esthétiques.

Appel aux bénévoles et aux entreprises

Le local est trouvé, il faut maintenant organiser son fonctionnement. Une quarantaine de bénévoles se sont manifestés pour prendre part aux projets et les demandes continuent d'arriver. "Ça fait vraiment chaud au coeur" confie Sadia Alami, "tout le monde est le bienvenu, il suffit de nous contacter via la Maison des Citoyens de Rennes".

Dans les rues de Rennes, la nouvelle de l'attribution d'un local a vite tourné comme le raconte Gwendoline Cherel, co-fondatrice du projet et SDF depuis 8 ans :"le bouche à oreille va très vite dans notre milieu, _c'est un gros besoin pour nous de pouvoir laisser notre sac en sécurité, c'est notre maison tout simplement_. Quand on se le fait voler, on n'a plus de papiers, plus d'affaires, plus rien".

Grâce à ce projet, Gwendoline Cherel est en voie de réinsertion, elle va être l'une des deux salariés de la bagagerie. C'est désormais sur le mécénat d'entreprise qu'elle compte, condition nécessaire pour lui assurer un salaire. Les deux femmes lancent donc un appel aux entrepreneurs rennais qui souhaiteraient aider à pérenniser le projet.

Contact : mdcderennesetsametropole@gmail.com

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu