Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Rennes : la ville risque-t-elle d'être bloquée à la rentrée ?

-
Par France Bleu Armorique

Une action du mouvement écologiste Extinction Rebellion est prévue à Rennes le lundi 9 septembre. Sur Facebook, les militants appellent à barrer l'un des principaux axes de la ville.

Le mouvement prévoit de bloquer l'un des axes principaux de Rennes à la rentrée
Le mouvement prévoit de bloquer l'un des axes principaux de Rennes à la rentrée © Maxppp - Marc Ollivier

Rennes, France

Le mouvement écologiste Extinction Rebellion prévoit d'organiser le blocage de l'un des principaux axes routiers de Rennes, lundi 9 septembre, pour alerter sur l'urgence climatique. Un rassemblement est prévu le matin, à l'heure de pointe, pour bloquer la circulation.

La manifestation se veut pacifique, comme le mouvement en a l'habitude. Il prône et utilise la désobéissance civile non violente pour ses actions, comme il l'avait fait à Paris, le 28 juillet : le pont de Sully avait été bloqué par des militants assis et immobiles, finalement délogés par les forces de l'ordre. La mobilisation à Rennes pourrait y ressembler.

D'autres communes concernées ?

L'appel à se mobiliser à la rentrée a été lancé par l'antenne rennaise du mouvement Extinction Rebellion, via Facebook. Elle incite à un rassemblement d'ampleur régionale, ouvert à tous. D'autres communes semblent vouloir imiter cette initiative. Au Mans par exemple, les militants réfléchissent à un possible blocage similaire.

Pour l'instant, l'événement ne comptabilise que quelques dizaines de participants, à un mois de l'action. Le mouvement a prévu des réunions d'informations, dont une mardi prochain, pour informer le public sur la mobilisation.