Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Rennes : les femmes gilets jaunes mobilisées contre les violences policières

-
Par , France Bleu Armorique

Ces femmes gilets jaunes sont parties de la place des Lices à Rennes à 14h00 ce dimanche 06 janvier, avant de déambuler dans le centre-ville. Objectif : dénoncer les violences policières depuis le début du mouvement.

Sans itinéraire précis, ces femmes gilets jaunes ont déambulé dans le centre-ville de Rennes
Sans itinéraire précis, ces femmes gilets jaunes ont déambulé dans le centre-ville de Rennes © Radio France - Maxime Bossonney

Rennes, France

Près de 80 gilets jaunes, des femmes mais aussi des hommes, ont défilé dans les rues de Rennes ce dimanche 06 janvier. Une manifestation essentiellement féminine, à l'appel des femmes gilets jaunes, pour dénoncer les violences policières lors des rassemblements depuis le début du mouvement.

Le but de la marche était de mettre en avant les violences policières notamment lors des manifestations à Paris - Radio France
Le but de la marche était de mettre en avant les violences policières notamment lors des manifestations à Paris © Radio France - Maxime Bossonney

Plusieurs femmes arborant un bonnet phrygien ou déguisées en Marianne, menaient le cortège qui n'avait pas d'itinéraire précis. La manifestation a d'ailleurs traversé la gare de Rennes, sous la stupeur des voyageurs. Mais au final, tout s'est passé dans le calme.

L'ambiance était donc bon enfant malgré des slogans et des banderoles très hostiles au gouvernement : "Castaner, Macron, Philippe assassins", "Fini le repassage, c'est l'heure du sabotage" pouvait-on lire et entendre. "Les femmes sont des cibles faciles pour les policiers, ça suffit ces scènes de jeunes filles tirées par les cheveux et tabassées", estime une gilet jaune. 

Certaines ont même maquillé sur leur visage des coquards et des blessures, afin de signifier la violence contre les femmes lors des manifestations notamment parisiennes. "Les policiers vont trop loin, ils outrepassent leurs fonctions", confie Laurence, bonnet jaune sur la tête et drapeau breton dans les mains.

Le cortège a également traversé la gare SNCF de Rennes - Radio France
Le cortège a également traversé la gare SNCF de Rennes © Radio France - Maxime Bossonney

Des femmes qui sont très présentes dans ce mouvement citoyen depuis le début de la mobilisation. On peut les voir sur les ronds-points mais aussi sur les plateaux télé. Elles estiment qu'elles sont les plus touchées par la précarité, et surtout par les inégalités sociales et salariales.