Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Rennes : leurs enfants sont polyhandicapés, ils manifestent pour réclamer des places en institut spécialisé

mercredi 28 novembre 2018 à 19:15 Par Loïck Guellec, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel et France Bleu

Un rassemblement mercredi soir place de la République à Rennes du Collectif de parents d'enfants et d'adultes polyhandicapés. Ils dénoncent le manque de places dans les établissements spécialisés.

Manifestation à Rennes du Collectif de parents d'enfants et adultes polyhandicapés
Manifestation à Rennes du Collectif de parents d'enfants et adultes polyhandicapés © Radio France - Loïck Guellec

Rennes, France

Ils étaient une petite cinquantaine, parents et enfants à manifester ce mercredi sur la place de la République à Rennes. Venus de la région rennaise principalement, tous membres du Collectif de parents d'enfants et d'adultes polyhandicapés, ils dénoncent le manque de places en institut spécialisé en Ille-et-Vilaine. 180 enfants et adultes polyhandicapés sont en attente d'une prise en charge dans le département. Un chiffre qui est confirmé par l'Agence Régionale de Santé et le Conseil Départemental.

Pas de solution pour Baptiste

C'est un grand ras-le-bol et presque le découragement pour ces familles. Faute de places, elles doivent garder leurs enfants à la maison ou alors ils sont maintenus en établissement spécialisé même s'ils ont dépassé l'âge limite. C'est le cas de Baptiste âgé de 21 ans. Sa maman, Myriam Hervé témoigne : "Il rentre tous les soirs à la maison et il repart tous les matins dans un établissement spécialisé donc des personnes bien formées le prennent en charge pour le comprendre et le sociabiliser avec d'autres enfants", mais pour l'instant Baptiste n'a pas de places dans un établissement pour adultes.

Le parcours du combattant d'une maman

Catherine Cauvin raconte aussi son combat quotidien. Cette mère de famille est accompagnée de sa fille jeune adulte qui est aussi dans un institut pour enfants et adolescents à Chartres-de- Bretagne près de Rennes; sa fille a dépassé également l'âge limite pour ce type de structure mais elle s'interroge pour son avenir proche : "Comment faire si ma fille revient à la maison car je travaille... Mais je n'imagine pas qu'elle rentre car ce n'est pas vivable; j'ai besoin d'une vie sociale". Son fils, âgé de 15 ans, est moins lourdement handicapé, mais elle et son mari ont du quitter la région parisienne pour Rennes où une place s'était dégagée pour lui en établissement spécialisé.

Pas d'argent

Une délégation a été reçue par un conseiller d'Agnès Buzyn, la ministre de la Santé qui était en déplacement à Rennes ce mercredi. Mais sans financement, le combat de ces familles n'est pas prêt de se terminer.