Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Rennes : un café pour faire tomber les préjugés

mardi 19 décembre 2017 à 18:17 Par Fanny Beaurel, France Bleu Armorique

C'est un café pas tout à fait comme les autres qui ouvre ce mercredi matin à Rennes. Le café Joyeux, rue Vasselot emploie des personnes en situation de handicap mental ou qui souffrent de troubles cognitifs.

Olivier Pouzat le manager du café Joyeux et trois de ses employés
Olivier Pouzat le manager du café Joyeux et trois de ses employés © Radio France - Fanny Beaurel

Rennes, Paris, France

Le café Joyeux ouvre ce mercredi matin au 14 rue Vasselot à Rennes. Il a tout d'un salon de thé avec du 100% fait maison mais s'il est différent des autres c'est qu'il emploie des personnes en situation de handicap mental ou qui souffrent de troubles cognitifs. Elles vivent en institution ou chez leurs parents. Elles sont huit pour le moment accompagnées de deux professionnels de la restauration qui les ont formé ces six derniers mois au service, en cuisine ou à tenir une caisse.

Un fonctionnement adapté 

Olivier Pouzat, le manager du café Joyeux a fait du cas par cas avec ses nouveaux employés. "On s'adapte à chacun que ce soit sur son contrat, sur ses horaires, on propose une flexibilité très forte sur les plannings. On s'adapte à la capacité et à la compétence de chacun mais aussi et surtout à son caractère et à ses envies" explique t'il.

C'est le premier emploi de Mathilde , 25 ans :  "Moi je fais le service en salle donc j'accueille les clients avec le sourire. J'aime bien ce travail, ça me correspond" explique t'elle tout sourire.

Mathilde, tout sourire, est serveuse au café Joyeux

Changer le regard des autres

Ce projet est né il y a deux ans dans la tête de Yann Bucaille, un entrepreneur qui organise depuis 9 ans à Dinard des sorties en mer pour des personnes malades, handicapées ou isolées. Avec ce café Joyeux, dont il est le gérant, il espère bien faire tomber les préjugés. "Ces gens là nous permettent de trouver notre dignité. Je crois que c'est contribuer modestement à changer le regard de beaucoup de gens parce que que les gens ont peur. Je ne juge personne mais je pense que si on change de regard, on se sent mieux, c'est le début du bonheur" raconte Yann Bucaille.

Le gérant Yann Bucaille veut faire tomber les préjugés

Tous les profits du Café Joyeux seront reversés à la fondation Emeraude Solidaire crée par Yann Bucaille. Elle les redistribuera ensuite à une cinquantaine d'associations caritatives.