Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Rennes : un lycée mobilisé pour une famille géorgienne menacée d'expulsion

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

Elèves, enseignants et ami de Giorgi, scolarisé au lycée Joliot-Curie de Rennes, se sont rassemblés lundi matin pour s'opposer aux menaces d'expulsion qui pèsent sur la famille géorgienne.

Mobilisation pour Giorgi et Alex au lycée Joliot-Curie de Rennes
Mobilisation pour Giorgi et Alex au lycée Joliot-Curie de Rennes - DR

Rennes, France

Plus de 300 élèves, enseignants, parents et personnels ont posé pour une photo ce lundi matin dans la cour du lycée Joliot-Curie de Rennes. Avec le lycée Jean-Macé et l'école Jules-Ferry, ils se mobilisent pour deux jeunes d'origine géorgienne : Giorgi, âgé de 17 ans, élève en Terminale à Joliot-Curie et Alex, 7 ans, qui est en CE1 à l'école élémentaire Jules-Ferry.

Parfaitement intégrés

Ces 2 jeunes, arrivés en France depuis plusieurs années, sont "parfaitement intégrés et s'investissent pleinement dans leur scolarité" explique Ronan Guillemot enseignant. "Giorgi a passé en juin les épreuves anticipées du BAC, celles de première et ils jouent à l'ASPTT basket".

Risque d'expulsion

Mais leurs parents ne sont toujours pas régularisés alors que le père vit en France depuis près de 10 ans, et ils sont eux aussi bien intégrés. Pourtant ils sont sous la menace d'une obligation de quitter le territoire français. Un recours a été déposé devant le tribunal administratif contre cette décision. Ronan Guillemot met en avant aussi le mauvais état de santé du père.  "La communauté éducative en a marre de l'acharnement de la préfecture" estime Ronan Guillemot. En cas d'expulsion des parents,  leurs enfants suivront très vite selon lui. Plusieurs pétitions sont organisées.

Choix de la station

France Bleu