Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rennes : un nouveau bâtiment réquisitionné pour les sans-papiers

-
Par , France Bleu Armorique

Le collectif Groupe Logement 14 octobre a réquisitionné jeudi 20 février un nouveau bâtiment à Rennes pour les sans-papiers. Une grande maison vide de 4 étages appartenant à la mairie située près de l'hôpital Guillaume-Régnier. Le lieu accueille une cinquantaine de personnes.

Melsi, l'un des occupants du nouveau squat à Rennes.
Melsi, l'un des occupants du nouveau squat à Rennes. © Radio France - Valentin Belleville

Une cinquantaine de personnes du squat des Veyettes à Rennes a désormais un toit au-dessus de la tête. Le Collectif Groupe Logement 14 octobre a réquisitionné jeudi 20 février un grand bâtiment vide de 4 étages. L'immeuble est près du centre hospitalier Guillaume-Régnier. Après leur installation, les associations ont découvert qu'il appartenait à la mairie.

Ludivine d'Utopia 56 à Rennes devant le nouveau bâtiment réquisitionné.
Ludivine d'Utopia 56 à Rennes devant le nouveau bâtiment réquisitionné. © Radio France - Valentin Belleville

Pour l'instant il n'y a ni eau, ni électricité :"c'est un peu le camping, on a apporté quelques couvertures et quelques matelas d'appoints, on a pas encore eu le temps de meubler mais on a hâte de pouvoir investir le lieu pour le rendre agréable", raconte Ludivine la coordinatrice de l'antenne rennaise d'Utopia 56, l'association morbihannaise qui vient en aide aux réfugiés.

Un soulagement pour les familles

Au squat des Veyettes la situation était devenue invivable :"il y avait des gens qui se battaient, il y avait beaucoup de musique toutes les nuits, on ne pouvait pas dormir. On ne pouvait rien faire parce qu'ils n'écoutaient pas quand on leur demandait de mettre moins fort", regrette une jeune albanaise de 12 ans, désormais dans ce nouveau lieu avec ses parents et son petit frère. Cette collégienne rennaise est arrivée avec sa famille en France il y a cinq ans, depuis ils vont de squats en squats. Cette nouvelle grande maison est un vrai soulagement pour sa maman, Ella :"ici il y a de grandes chambres, un jardin pour les enfants, il fait moins froid et surtout il y a de la sécurité".

Cette maman albanaise vivait dans l'insécurité, l'insalubrité et le bruit au squat des Veyettes.
Cette maman albanaise vivait dans l'insécurité, l'insalubrité et le bruit au squat des Veyettes. © Radio France - Valentin Belleville

"Sans le travail des associations il y aurait plus de 300 personnes à la rue tous les soirs", Ludivine d'Utopia 56 à Rennes

Parmi les nouveaux habitants de ce bâtiment municipal, on compte 7 familles, 7 couples et 24 célibataires de différentes nationalités. Tous ici sont confrontés au manque d'hébergement d'urgence. Pour Ludivine d'Utopia 56 :"sans le travail des associations il y aurait plus de 300 personnes à la rue tous les soirs".

Pour l'heure, seuls quelques lits d'appoints sont installés pour dormir.
Pour l'heure, seuls quelques lits d'appoints sont installés pour dormir. © Radio France - Valentin Belleville

La mairie de Rennes doit recevoir une délégation des associations qui gèrent le squat ce mardi 25 février. Il va être question de discuter des modalités de séjour dans le squat et notamment de régler la problématique de l'ouverture des réseaux d'eau et d'électricité pour offrir des conditions de vie décentes à ces personnes. D'après les associations, une centaine de personnes vit encore au squat des Veyettes.

Une cinquantaine de personnes ont pu quitter le squat des Veyettes pour vivre dans ce grand bâtiment vide qui appartient à la mairie de Rennes.
Une cinquantaine de personnes ont pu quitter le squat des Veyettes pour vivre dans ce grand bâtiment vide qui appartient à la mairie de Rennes. © Radio France - Valentin Belleville
Choix de la station

À venir dansDanssecondess