Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Quartier Maurepas à Rennes : un policier tient une permanence au sein du collège, tous les vendredis

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu

C'est une expérience originale qui porte ses fruits. Depuis deux ans, un policier rennais passe tous ses vendredis après-midis au collège Clothilde Vautier, situé dans le quartier Maurepas. Objectif : accompagner les équipes pédagogiques pour faire respecter les règles de vie dans l'établissement.

Le policier rennais devant le collège Clothilde Vautier, quartier Maurepas à Rennes
Le policier rennais devant le collège Clothilde Vautier, quartier Maurepas à Rennes © Radio France - Céline Guétaz

Chaque vendredi, juste avant 14h, Nicolas est à l'entrée du collège Clothilde Vautier, quartier Maurepas à Rennes. Ici, il ne porte pas de tenue policière, mais un survêtement noir, avec l'écusson police nationale sur la manche. "Je suis là pour que tout se passe bien à l'entrée dans la cour"

Mais la mission du gardien de la paix dans le collège est bien plus large. "Il y a ici des problèmes de harcèlement avec les réseaux sociaux, mais aussi de violences, de vols, et je suis là pour déceler ces problèmes, trouver des solutions, mais aussi faire des rappels à la loi. J'ai une véritable mission de prévention". Après 20 ans de carrière dans la police, le gardien de la paix a rejoint le service du centre d'éducation citoyenne et de loisirs de la police, c'est avec cette casquette qu'il intervient au collège où très vite il a noué contact "je suis un jeune de quartier moi aussi, je me retrouve un peu en eux, et le contact s'est noué dès mes premières journées ici"

Quand j'ai eu des histoires, il était là pour m'aider, me conseiller - un collégien de 15 ans

Le collège situé à Maurepas, au cœur de ce quartier de reconquête républicaine, accueille plus de 450 élèves. L'an dernier, le policier a suivi 24 élèves. Dans la cour de l'établissement, Nicolas croise de nombreux élèves qui le connaissent bien, comme ce jeune élève de 3ème qui a déjà été exclu une semaine de l'établissement "quand j'ai eu des histoires, il était là. C'est pas un policier qui te court après, lui, il est vraiment là pour nous aider et maintenir l'ordre", explique l'adolescent qui a déjà réalisé un séjour d'une semaine au centre d'éducation citoyenne et de loisirs de la police de Rennes "alors qu'il était exclu de son collège". Dans la cour, il y a aussi cet élève pour qui la mission de Nicolas "c'est important. Si on est énervés et qu'on veut taper quelqu'un, il nous dit d'arrêter et on l'écoute". 

Accompagner les équipes pédagogiques

Dans l'établissement, Nicolas travaille en lien avec le principal, et la conseillère principale d'éducation Laure Rossi qu'il rencontre chaque vendredi pour faire un point sur la situation : "On échange sur l'ambiance de la semaine dans le collège, si c'est tendu ou pas. On travaille aussi sur les cas d'élèves exclus du collège, comment ils peuvent être pris en charge et aidés". Nicolas a petit bureau où il peut recevoir les jeunes, et parfois leurs parents. "Etant policier,  je représente la loi, et je peux faire des rappels à la loi auprès de ces élèves". Ce travail de prévention menée depuis deux ans est payant, "on a de réels progrès" estime le policier. Un constat partagé par l'équipe d'encadrement du collège. 

Reportage au collège Clothilde Vautier à Rennes

Choix de la station

À venir dansDanssecondess