Société

Rentrée : comment remettre les pendules à l'heure !

Par Nicolas Crozel, France Bleu Isère jeudi 25 août 2016 à 12:18 Mis à jour le jeudi 25 août 2016 à 15:55

Françoise Corruble naturopathe à St Georges d'espéranche
Françoise Corruble naturopathe à St Georges d'espéranche © Radio France - Nicolas Crozel

Après deux mois de vacances et à l'approche de la rentrée, coucher les enfants plus tôt tourne parfois au casse-tête pour les parents. Les conseils d'une spécialiste installée en Nord Isère.

Un enfant de 3 à 7 ans dort en moyenne 11 à 12 heures par jour, un enfant de 7 à 12 ans a besoin en moyenne de 10 heures de sommeil. Or l'école reprend dans quelques jours et le réveil qui sonne le matin va donc ressortir du placard. Après les longues soirées d'été, comment ramener ses enfants à des horaires de coucher plus raisonnables pour pouvoir ensuite les réveiller le matin et qu'ils soient reposés ? Ce n'est pas toujours simple. "Il faut procéder par étape, avancer progressivement l'heure du coucher et obliger son enfant à se lever plus tôt. L'idéal est de s'y prendre une semaine avant la rentrée", confie Françoise Corruble, naturopathe et chronobiologiste à St Georges d'Espéranche en Nord Isère.

"Finies les soirées barbecues"

Il convient aussi d'agir globalement sur l'organisation de la soirée. Du bain chaud au jeu calme ou la lecture d'une histoire, en passant par l'heure et le contenu des repas : tout est important. "Oubliez les grignotages autour du barbecue le soir dès ces jour-ci, il est important de recadrer les repas, de proposer un plat équilibré type salade composée", conseille cette spécialiste.

"Apprendre à gérer le soir" : Françoise Corruble, naturopathe et chronobiologiste en Nord Isère

"Évitez les écrans le soir"

L'usage des écrans le soir est particulièrement contre-indiqué : "Les ordinateurs, téléphones portables et autres tablettes produisent une lumière, la lumière bleue, qui excite le cerveau et rend l'endormissement plus compliqué", note Françoise Corruble. Or l'adolescence est un moment très important de la construction de l'adulte et les conséquences d'un manque de sommeil peuvent être sérieuses : "Irritabilité, troubles de concentration et de mémorisation, développement d'une anxiété et risque de prise de poids" . C'est vrai à tout âge, mais le combat est parfois plus rude à adolescence.

"Fixer des règles avec les ados" : Françoise Corruble, naturopathe et chronobiologiste en Nord Isère

Françoise Corruble conseille aux parents d'instaurer des règles avec leurs ados. "Il faut aussi prendre garde au trop fort décalage entre les horaires de la semaine et ceux du week-end pour des adolescents souvent adeptes de grasses matinées longues. Tout est affaire de compromis", conclut la spécialiste.

Partager sur :