Société

Rentrée : mais pourquoi les écoliers utilisent-ils autant de colle ?

Par Marie Mutricy, France Bleu Maine et France Bleu jeudi 1 septembre 2016 à 6:30

La marque UHU écoule la moitié des 30 millions de bâtons de colle qu'elle vend en un an, à la rentrée.
La marque UHU écoule la moitié des 30 millions de bâtons de colle qu'elle vend en un an, à la rentrée. © Maxppp - Jean-Francois Frey

Alors que plus de 12 millions d'écoliers s'apprêtent à rentrer à l'école jeudi, France Bleu a mené l'enquête : pourquoi faut-il acheter autant de bâtons de colle ? Les enfants en mangent-ils, y a-t-il un trafic dans les cours de récré ?

Les chiffres sont clairs : plus de 12 millions d'écoliers français retrouvent leurs enseignants jeudi. Et 15 millions de bâtons de colle sont vendus à cette période par UHU. Dans la liste des fournitures scolaires, en plus des cahiers, stylos, compas et équerre, chaque enfant doit apporter au moins deux ou trois bâtons de colle. "Et j'en rachète toute l'année, plusieurs fois par mois, parfois" témoigne une maman croisée dans un centre commercial du Mans (Sarthe) On dirait qu'ils les mangent !". Alors qu'en font les enfants ? France Bleu a mené l'enquête.

Indice numéro 1 : dans les rayons des grandes surfaces

Au milieu des immenses rayons de fournitures scolaires, il y a un rayonnage complet de... bâtons de colle. Dans le magasin Auchan de la zone commerciale nord du Mans c'est le 3e produit le plus acheté, selon Sophie Hemery, la responsable du rayon : "il y a d'abord les agendas et les cartables et après, curieusement, c'est la colle. Je ne sais pas pourquoi !". Et Jennifer, maman de trois enfants venue acheter... plusieurs bâtons de colle pour la rentrée confirme : "ça ne m'étonne pas ! Au fur et à mesure des années, on se demande ce qu'ils font avec la colle !"

Interview d'une suspecte

La fille de Jennifer hausse les épaules, quand on lui demande ce qu'elle fait des multiples bâtons de colle que sa mère lui a acheté :

Bah, on prend la colle, on l'ouvre et on colle les feuilles - Emma, en CM2 à Coulaines

On n'en saura pas plus. La suspecte résiste à toutes les tentatives d'intimidations à coup de carambars et autres confiseries.

Enquête résolue : c'est la faute des manuels 

La piste mène droit à une école. Morgane est enseignante depuis huit ans et s'excuse presque quand on lui pose la question :

Je sais qu'on demande aux parents d'en prévoir beaucoup. On a eu des réflexions, des fois. Mais voilà, ils ne la mangent pas, je vous le garantis - Morgane, enseignante à l'école Albert Camus de Coulaines

En fait, la maîtresse ne dispose pas de manuels. Ils sont très chers. Et surtout, elle imprime de nombreuses fiches pour expliquer les leçons aux enfants : des listes de vocabulaire, des conjugaisons, des fiches de grammaire en français. Idem pour le calcul, la géométrie, en mathématiques. Des fiches que chaque enfant colle ensuite dans le cahier dédié à la matière... Élémentaire !

Et pour écouter cette enquête, il suffit de cliquer ci-dessous !

Est-ce que les enfants mangent les multiples bâtons de colle qu'on leur achète pour la rentrée ?

Partager sur :