Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Rentrée : remise à niveau gratuite dans les écoles près de Toulouse

mardi 25 août 2015 à 10:20 France Bleu Occitanie

C'est une recommandation de l'Education Nationale : les écoles peuvent proposer des stages de remise à niveau pendant les vacances scolaires. Dans l'académie toulousaine cet été, deux sessions ont été fixées, début juillet et fin août. Libre aux communes de s'organiser comme elles le souhaitent. Reportage à Colomiers.

Les stages à l'école s'adressent à des enfants qui rentrent en CM2 ou en 6ème, surtout.
Les stages à l'école s'adressent à des enfants qui rentrent en CM2 ou en 6ème, surtout. © Radio France - Bénédicte Dupont

Colomiers compte environ 3.500 enfants scolarisés en primaire répartis dans six écoles, dont la nouvelle, George Sand qui ouvre à la rentrée. Et cet été, c'est l'école Alain Savary qui a été choisie pour accueillir les stages de remise à niveau. L'établissement prête ses locaux mais ce sont des professeurs externes qui interviennent, et les enfants ne sont pas forcément inscrits dans cette école-là. 

Quinze heures de français et de mathématiques réparties sur cinq matinées avant la rentrée, proposées surtout aux élèves en difficulté qui rentrent en septembre en CM2 ou en sixième. Pour cette session, à Colomiers, seuls dix enfants y participent. Les groupes sont composés de trois à six enfants .

Nous proposons trois sessions annuelles, une à Pâques qui marche bien avec 50 élèves en moyenne, celle de début juillet avec 20-25 enfants, et celle avant la rentrée avec un public beaucoup plus réduit. Les familles sont encore en vacances, et encore une fois, tout est basé sur le volontariat. Il est important que l'enfant ne soit pas forcé. — Eric Kehale, directeur de l'école primaire Alain Savary à Colomiers

Remise à niveau SON

Un enseignant gère un petit groupe de deux à six élèves. - Radio France
Un enseignant gère un petit groupe de deux à six élèves. © Radio France - Bénédicte Dupont

Ces cours sont gratuits , les professeurs, comme les élèves, sont volontaires. Ils sont rétribués en heures supplémentaires, l'équivalent de 300 euros, payés au mois de janvier.

Même si on dispose de fiches sur leurs difficultés, on n'a pas d'à priori sur les élèves. Cela permet de regonfler la confiance en soi, ils parviennent à faire des choses qu'ils n'arrivent pas à faire en classe. C'est dommage que si peu d'enfants viennent cette semaine. — Sylvie Maurières, directrice et enseignante à l'école maternelle En Jacca, à Colomiers

Chaque commune s'organise comme elle veut pour mettre en place ces stages de remise à niveau. En juillet par exemple, à Toulouse, la ville a choisi d'annuler ses sessions à cause des travaux et du nettoyage des équipements.

Reportage lors d'un stage de remise à niveau à Colomiers