Société

Rentrée scolaire - Delphine Wespiser : "Tout était prêt 5 jours avant le jour J"

Par Guillaume Chhum, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass mercredi 31 août 2016 à 5:00

Delphine Wespiser Miss France 2012 partage ses souvenirs de rentrée scolaire
Delphine Wespiser Miss France 2012 partage ses souvenirs de rentrée scolaire © Maxppp - Maxppp

A quelques jours de la rentrée des classes, France Bleu Alsace donne la parole aux personnalités locales et à leurs souvenirs d'école. La parole est à Delphine Wespiser. La jeune femme a été élue Miss France en 2012. Elle se souvient de ses années d'école en Alsace.

Le 1er septembre, c'est la rentrée des classes. France Bleu Alsace donne la parole aux figures locales qui nous confient leurs souvenirs de rentrée.

Place à Delphine Wespiser. La jeune femme de 24 ans, originaire du Haut-Rhin a été élue Miss France en 2012. Elle se souvient de sa scolarité dans les écoles de Magstatt-le-Bas puis au collège et lycée Don Bosco de Landser, où elle a suivie des études secondaires.

Tout était prêt 5 jours avant le jour J" : Delphine Wespiser

Delphine Wespiser était une élève prévoyante. _"Mes préparations d'affaires, c'était cinq jours avant la rentrée. J'étais aussi contente avec mes nouveaux cahiers et mes nouveaux sacs. L'importance aussi du stylo à plume... Le premier jour, on prie aussi pour que nos amies soient aussi dans la même classe que nous. Sinon, c'est la fin du monde", _explique la Miss France 2012.

Deplhine Wespiser : " Tout était prêt 5 jours avant la rentrée ! "

Delphine Wespiser et ses souvenirs de rentrée scolaire  - Maxppp
Delphine Wespiser et ses souvenirs de rentrée scolaire © Maxppp - Franck Kobi

En 6e, mon grand-père me klaxonnait quand j'étais à l'arrêt de bus"

Comme elle voulait toujours faire la grande, Delphine Wespiser ne voulait pas que son grand-père la dépose devant l'arrêt de bus pour aller au collège. " Je sortais et lui allait sortir ses poules. Mais trois minutes plus tard, il revenait devant l'arrêt de bus et me klaxonnait deux, trois fois... J'avais un peu la honte. C'est vrai que c'est gênant quand on est au collège. Mais aujourd'hui, ça me fait rire et je trouve ça très mignon," raconte, nostalgique, la jeune-femme.

Delphine Wespiser : " Mon grand-père me klaxonnait quand j'étais à l'arrêt de bus ! "

En CE1, pour faire plus grande, j'ai écrit en 'détaché' et je me suis fait punir pour cela"

Toujours pour faire plus grande que les autres, Delphine Wespiser s'est fait remarquée alors qu'elle était en CE1. " Ma cousine écrivait en détaché, ça fait cool , ça fait adulte et tout cela. J'ai voulu faire pareil et je me suis faire punir pour ne pas avoir écrit en attaché."

Delphine Wespiser punie parce qu'elle écrivait en détaché et non en attaché

Malgré ces petites anecdotes insolites, Delphine Wespiser a eu une scolarité tout à fait remarquable . Elle a obtenu son baccalauréat en économique et social et a suivi des études à l'IUT de Colmar en formation International Business Management.

Partager sur :