Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Réouverture de la mosquée de Pantin : le préfet pose ses conditions

-
Par , France Bleu Paris

Dans un communiqué publié ce lundi, le préfet de la Seine-Saint-Denis rappelle qu'il pose des conditions pour la réouverture de la mosquée de Pantin. Il se dit prêt à "ouvrir des discussions avec les fidèles, à l'exclusion" du directeur M'hammed Henniche et de l'iman Ibrahim Doucouré".

Le préfet met des conditions à la réouverture de la mosquée de Pantin.
Le préfet met des conditions à la réouverture de la mosquée de Pantin. © Radio France - Hajera Mohammad

Le préfet de la Seine-Saint-Denis se dit prêt à discuter de réouverture de la mosquée de Pantin mais il pose des conditions. Il ne veut pas parler avec le directeur de la mosquée, M'hammed Henniche, et il ne veut pas non plus dialoguer avec l'imam Ibrahim Doucouré. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

L'imam controversé de la mosquée de Pantin avait annoncé, le 25 octobre 2020, sa mise en retrait de ses activités. Il voulait, disait-il, favoriser l'apaisement tout en réfutant les reproches qu'on lui faisait. 

Gérald Darmanin, avait annoncé la fermeture de la grande mosquée de Pantin, suite à l’assassinat de Samuel Paty à Conflans-Saint-Honorine (Yvelines). Il était principalement reproché à la mosquée d’avoir partagé sur sa page Facebook la vidéo d’un parent d’élève se plaignant de l’enseignant, après la diffusion en classe de caricatures de Mahomet.

Dans un communiqué publié ce lundi, le préfet précise que "Le ministre a indiqué que si la mosquée était gérée dans de meilleures conditions, sans risque de dérapage séparatiste, elle pourrait rouvrir et l'association retrouver son caractère cultuel". 

Il rappelle qu'il y a eu des pétitions de fidèles qui demandait le départ de M'hammed Henniche. 

Le préfet indique que "Grâce au dialogue conduit par le maire avec les fidèles, des gages de saine gestion, s'inscrivant dans le cadre républicain défini par le gouvernement, ont été esquissés, reposant sur un changement décisif de gouvernance, la précédente gouvernance ayant gravement failli lors de l'attentat de Samuel Paty, comme l'a reconnu le juge administratif à deux reprises."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess