Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Réouverture des bars et restaurants à la mi-mai : les professionnels dans les starting-blocks à Besançon

-
Par , France Bleu Besançon

Après six mois de fermeture, le gouvernement laisse entrevoir une réouverture des terrasses des bars et restaurants à partir de la mi-mai 2021 en France. À Besançon, les professionnels préparent cette réouverture, pleins d'incertitudes et d'excitation.

Dans certains restaurants, rien n'a bougé depuis la fermeture. Les tables sont encore dressées.
Dans certains restaurants, rien n'a bougé depuis la fermeture. Les tables sont encore dressées. © Radio France - Sophie Allemand

Comme tout le monde, vous avez hâte de vous faire un bon plat en terrasse, ou un petit verre ? Les gérants de bars et de restaurants eux, sont sur les starting blocks à Besançon ! Le 15 avril 2021, le président Emmanuel Macron a prononcé ces mots tant attendus : "réouverture pour la mi-mai." Cela concerne seulement les terrasses, il n'y a pas encore de date précise, ni de protocole... Malgré tout, les professionnels, fermés depuis le 29 octobre 2020, n'attendent que ça.   

REPORTAGE - Des préparations pleines d'incertitudes, et d'excitation après plus de 6 mois de fermeture

Au sein de la crêperie Luc Breton, rien n'a bougé depuis le 29 octobre. On croirait pouvoir se mettre à table, mais il n'en est rien, explique le gérant Stéphane Ollivaux : "ce sont des tables sur lesquelles la poussière s'accumule depuis six mois, On va tout enlever, jeter les sets et les serviettes, nettoyer les tables et les chaises, vraiment un nettoyage de fond."

Stéphane Ollivaux, le gérant de la crêperie Luc Breton à Besançon
Stéphane Ollivaux, le gérant de la crêperie Luc Breton à Besançon © Radio France - Sophie Allemand

Un grand ménage donc, mais aussi, de l'administratif. Enfin ce n'est pas simple de passer commande, sans date fixée : "on attend d'avoir des certitudes. Si ce sont des produits périssables on va attendre la date de réouverture officielle, d'ici là on fera une liste," ajoute Stéphane Ollivaux. Car il n'est pas question de jeter, déjà que cette réouverture a un coût. Les quatre salariés vont revenir prêter main forte, cela génère des frais de personnel pour remettre en ordre. Cette fois sans chômage partiel, ni chiffre d'affaire pour l'instant. 

Juan fait des travaux au Café Bohème
Juan fait des travaux au Café Bohème © Radio France - Sophie Allemand

Au Café Bohème rue Bersot, on retrouve le patron Aldo sous le Bar, avec sa perceuse : "on embellit le bar et ça nous projette vers l'avenir." Juan le serveur s'échauffe : _"on se rappelle comment utiliser un shaker, on reconstitue les équipes, on pense à de nouveaux cocktails et puis on espère que les clients ne seront pas trop fous et ingérables à la réouverture!"(rires)._ Attention, la terrasse est petite, il faudra peut-être réserver à l'avance, ou venir très tôt, pour s'asseoir avec son demi.   

Un système D pour optimiser la place en terrasse

Eh oui, chacun se prépare à ouvrir à l'extérieur et ce n'est pas toujours simple. Christophe Lamure du restaurant Le Petit Polonais, rue des Granges, va perdre 30 couverts sans sa salle : "on n'a que le trottoir, ça fait 10 couverts au lieu de 40 !" Et pourtant son voisin le coiffeur lui a déjà proposé de dépasser, au niveau de sa devanture. 

"On se prépare à ouvrir, mais on ne sait pas pour quand" : Christophe Lamure du restaurant "Le Petit Polonais"

Christophe Lamure du restaurant Le Petit Polonais
Christophe Lamure du restaurant Le Petit Polonais © Radio France - Sophie Allemand

Un suspens qui reste pesant puisque les annonces ne sont pas vraiment tombées. Lundi, Emmanuel Macron a annoncé que le déconfinement se ferait étape par étape, et par territoire en fonction de la situation sanitaire dans les départements.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess