Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Réouverture des commerces "non essentiels" : les coiffeurs "soulagés et heureux"

-
Par , France Bleu Loire Océan

Comme tous les commerces dits "non essentiels", les coiffeurs vont pouvoir rouvrir dès ce samedi 28 novembre. "Nous sommes soulagés et heureux" dit leur représentant en Loire-Atlantique.

Les salons de coiffure vont rouvrir dès ce samedi (photo d'illustration)
Les salons de coiffure vont rouvrir dès ce samedi (photo d'illustration) © Radio France - Adeline Divoux

Les sèche-cheveux vont recommencer à chauffer dès ce samedi 28 novembre dans les salons de coiffure. Comme tous les commerces dits "non essentiels", ils vont pouvoir rouvrir. C'est ce qu'Emmanuel Macron a annoncé ce mardi soir.

Nous sommes heureux de pouvoir reprendre dès le 28

"Nous sommes soulagés et heureux, surtout, de pouvoir reprendre", réagit Jérôme Martin, coiffeur dans le centre de Nantes et président de l'Unec 44, l'union nationale des entreprises de coiffure. "Nous nous étions fixé comme date le 1er décembre, on y croyait vraiment, c'est donc un soulagement et nous sommes heureux de pouvoir commencer encore plus tôt, c'est-à-dire dès samedi, dès le 28 novembre."

Nous touchons le cheveux. Nous sommes à 30 cm de nos clients

Reste à savoir dans quelles conditions. "Un protocole sanitaire stricte" devra être appliqué a annoncé le chef de l'État. On n'a pas encore le détail mais, ces derniers jours, on parlait de 8m2 par client. "Dans un salon de coiffure, c'est très compliqué voir impossible", pour Jérôme Martin. "Nous faisons partie des professions où nous ne pouvons pas faire autrement que de toucher nos clients. Nous touchons le cheveux. Nous sommes à 30 centimètres de nos clients. Dès lors, doivent s'appliquer à nous d'autres règles." L'Unec va entrer en discussion sur cette jauge et rappeler que la précédente jauge des 4m2 a fonctionné. "Avec cette jauge, il n'y a pas eu de cas avéré de Covid-19 dans les salons de coiffure", assure Jérôme Martin. 

Ouvrir le dimanche ? Je vais penser à mes collaborateurs

Certains commerçants réfléchissent à ouvrir le dimanche pour compenser les pertes de ce mois de confinement. Est-ce que c'est le cas des coiffeurs ? "Là, je vais penser à mes collaborateurs", dit d'emblée Jérôme Martin. "Parce que je pense qu'ils sont dans la souffrance. Il y a un aspect qu'on évoque peu, c'est l'aspect psychologique. En ce qui me concerne, et là j'enlève ma casquette de représentant de l'Unec, pour dire que je vais penser à mes collaborateurs et que je n'ouvrirai pas le dimanche".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess