Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Réouverture des piscines : Coulaines plonge la première, les autres loin derrière

-
Par , France Bleu Maine

Même si elles ont le droit d'ouvrir dès ce mardi, la plupart des piscines vont rester fermées. Seules celle de Coulaines ouvre pour l'instant. Pour les autres, les préparatifs commencent à peine et risquent de durer des semaines.

Les piscines sont fermées depuis deux mois et demi. (photo d'illustration)
Les piscines sont fermées depuis deux mois et demi. (photo d'illustration) © Radio France - Anabelle Gallotti

Coulaines avait pris de l'avance. La commune voulait participer à l'expérimentation sur la réouverture des piscines et avait commencé à relancer la machine. Voilà pourquoi sa piscine est la première à ouvrir à nouveau ses portes et ses bassins, ce mardi, aux horaires habituels. A raison de "40 nageurs à la fois, ensuite il faudra qu'une personne sorte pour qu'une rentre", précise le maire Christophe Rouillon.

Autorisation surprise

Les autres communes vont suivre avec intérêt cette première sarthoise. La perspective de la réouverture est annoncée d'ici "quelques semaines" à Plouf, à Montval-sur-Loir. A La Suze, c'est "à l'étude" et à Écommoy, "à programmer". Bref "on ne sait pas", résume François Edom, adjoint aux sports au Mans : _"_Comment calculer la jauge autorisée ? Peut-on ouvrir les toboggans  ? Je n'en suis pas sûr".

La plupart des responsables de piscines ont été surpris du feu vert du gouvernement donné jeudi dernier, car une période d'expérimentations avait été annoncée la veille.  Les établissements  auront besoin de temps pour s'adapter à de lourdes contraintes, selon Samuel Bernard, directeur du centre aquatique et sportif Sittellia, à Montfort-le-Gesnois : "On devra s'organiser par créneaux d'une heure et demie, à chaque fois vider l'établissement, tout désinfecter avant d'accueillir une nouvelle vague. _Et chacun devra prendre rendez-vous_, on ne pourra plus venir se baigner sur un coup de tête !"

Des ouvertures en juillet ?

Le temps du redémarrage lui-même est contraint par les contrôles : "Il faut par exemple respecter un délai de 11 jours après le prélèvement d'eau effectué par l'ARS", précise le responsable d'établissement, qui se projette fin juin pour une réouverture. Pour certaines piscines municipales, par exemple à Vibraye, ce sera plutôt début juillet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu