Société DOSSIER : Le plus de l'info de France Bleu Belfort Montbéliard

"Repair days" à Belfort : les vertus de la réparation des objets

Par Nicolas Wilhelm, France Bleu Belfort-Montbéliard jeudi 5 octobre 2017 à 18:37

Mohamed Boukraa était le Monsieur "Réparation" sur le stand place Corbis à Belfort
Mohamed Boukraa était le Monsieur "Réparation" sur le stand place Corbis à Belfort © Radio France - Nicolas Wilhelm

L’opération "Repair Days" poursuit sa tournée en France. Elle faisait étape ce jeudi place Corbis à Belfort.

L’objectif de cette opération nationale autour de plusieurs partenaires est de sensibiliser le grand public à la "réparation responsable" autour de stands. Quand un objet ne fonctionne plus, il peut être réparé, transformé ou recyclé. C'est un message qui a visiblement du mal à passer. D'aprés un sondage récent pour Opinion Way, un Français sur trois avoue jeter de manière trop systématique un appareil quand il ne marche plus. Plus rassurant, trois personnes interrogées sur quatre se disent prêtes à réparer. « Les gens nous disent : moi ,j’aimerais bien réparer mais je n’ai trouvé personne pour le faire et je ne sais pas où aller. L’idée est de dire : avant de jeter, voyons ce qu’on peut faire avec nos appareils. On peut réparer, prolonger leur vie, les transformer en autre chose mais essayons au moins de réduire le nombre de déchets que l’on produit » explique Sébastien Guyot, l'un des organisateurs des « Repair days ».

Le réseau ressourcerie montre l'exemple

Il y a des réparations qui peuvent se faire sans aide extérieure en démontant les appareils. La biscotte ne remonte plus dans le grille-pain ? Le problème vient surement du ressort de la poignée qui est cassé ou défait. Une cafetière qui fuit ? Commencez par enlever le calcaire et regraissez la tuyauterie. « Quand on démonte, on prend l’appareil avec toute sa logique. Il peut y avoir un faux contact, une pièce qui a changé de position, une soudure qui a lâché. Ce n’est souvent pas grand-chose » selon Mohamed Boukraa de l'association Pik Pik Environnement basée en région parisienne, présent ce jeudi à Belfort.

Quand la réparation est en revanche plus compliquée, des associations vous aident à redonner une deuxième vie à vos appareils. Celles qui font partie du réseau ressourcerie par exemple. Il n'y en a qu'une seule dans le nord Franche-Comté : Inser Vet à Belfort. Ces associations collectent les objets usagers puis des bénévoles ou des travailleurs en réinsertion les réparent et les remettent en circulation.

Zéro déchet, zéro pollution

Ne pas jeter, ça veut dire zéro déchet et pas de pollution, ce qui plait à Michel de Belfort de passage devant les stands. Sa télé et sa machine à laver ne fonctionnent plus très bien. « Il n’y a pas grand-chose à faire dessus mais il faut trouver les réparateurs. Après, j’aimerais au moins les donner pour qu’ils profitent à d’autres personnes. Quand on s’adresse aux magasins ou on les a achetés, on nous répond qu’ils sont foutus et qu’il faut en racheter. Il y a trop de gaspillage. Ca vaut le coup que ce soit recyclé » confie ce belfortain de passage.

La finalité des Repair Days est résumé dans le slogan de la manifestation - Radio France
La finalité des Repair Days est résumé dans le slogan de la manifestation © Radio France - Nicolas Wilhelm

Dans l'esprit de beaucoup, le prix des réparations est souvent dissuasif comparés au prix du neuf. Michel en a fait l'amère expérience récemment avec un téléphone portable qui était tombé dans les toilettes. Au lieu de tenter la réparation, il en a racheté un autre !!