Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Puigcerda, un hôpital transfrontalier au cœur de la Cerdagne

-
Par , , France Bleu Roussillon

C'est une structure unique en Europe. L'hôpital franco-espagnol de Puigcerda est ouvert depuis deux ans dans les montagnes pyrénéennes. Il est cogéré par la Catalogne et le ministère français de la Santé. Personnels et patients venus des deux côtés de la frontière cohabitent au quotidien. Reportage.

L'hôpital de Cerdagne est ouvert depuis 2014
L'hôpital de Cerdagne est ouvert depuis 2014 - Cristina Ferrer

L'hôpital transfrontalier est située sur les hauteurs de Puigcerda, côté espagnol de la frontière. C'est un exemple très concret de ce qui peut se faire en matière de coopération entre la France et l'Espagne. L'établissement est cogéré par le service de santé de la Generalitat de Catalogne et côté français, par l'Agence régionale de santé, qui dépend du gouvernement.

L'établissement flambant neuf et avec du matériel dernier cri a été mis en service en 2014. C'est un hôpital unique en Europe, d'abord parce qu'il est dirigé par deux pays, mais aussi parce que dans les services, le quotidien est inédit.

Le personnel est issu des deux pays et c'est aussi la même chose pour les patients qui viennent de France et de Catalogne. L'hôpital, qui propose quasiment toutes les spécialités, couvre un bassin de population de 32.000 habitants (18.000 côté espagnol et 14.000 en France).

L'hôpital étant situé côté espagnol de la frontière, les patients catalans restent majoritaires. Certains Français de Cerdagne ont encore du mal à franchir le pas en allant se faire soigner dans cette structure qu'ils considèrent comme avant tout espagnole. Aux urgences par exemple en 2016, 83% des patients étaient des Catalans et seulement 17% des Français. Pour les consultations externes on était sur la même année à 92% de patients catalans.

L'objectif est d'attirer au fil des années davantage de Français. S'ils restent minoritaires chez les patients, leur nombre a quand même tendance à augmenter de manière sensible.

En revanche, si on regarde les personnels de l'hôpital, là ce sont les Français qui sont les plus nombreux (73% de Français et 27% de Catalans pour un effectif global de 231 personnes qui travaillent au sein de l'hôpital). Cette cohabitation nécessite une adaptation quotidienne. Les soignants français ont par exemple un rapport à la famille qui est différent de ce qui se pratique en Catalogne et il faut donc en permanence tenir compte de la nationalité de son interlocuteur.

Le caractère transfrontalier de l'hôpital donne lieu à des difficultés sur le plan administratif. Par exemple pour le rapatriement des corps de patients français décédés à l'hôpital. Le problème est maintenant en voie de règlement.

L'hôpital possède un service de traduction : tous les documents officiels sont rédigés dans les trois langues (français, catalan et espagnol).

Comme on le voit dans ce tweet, l'hôpital de Cerdagne sert d'exemple dans certains manuels scolaires français pour illustrer la coopération au sein de l'Union européenne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess